Le gouvernement britannique forme un groupe de travail sur les crypto-monnaies

Le gouvernement britannique forme un groupe de travail sur les crypto-monnaies

Actualités
24 mars 2018 par Antoine

Le Royaume-Uni est prêt à se lancer dans le marché des monnaies numériques avec un groupe de travail mis en place pour enquêter sur les avantages et les risques liés aux crypto-monnaies.

Le ministre des Finances britannique, Philip Hammond a expliqué les intentions du gouvernement selon lesquelles il désir s’imposer aux yeux de ses rivaux géopolitiques et économiques, en se focalisant sur les technologies émergentes dont les crypto-monnaies. Hammond a déclaré :

Je suis déterminé à aider le secteur à croître et à prospérer, et notre stratégie sectorielle ambitieuse définit comment nous allons nous assurer que le Royaume-Uni reste à la pointe de la révolution numérique.

Le nouveau groupe de travail vise à promouvoir les entreprises fintech dans le suivi et le respect des réglementations. Un discours de Hammond lors de la deuxième conférence internationale annuelle sur les technologies de pointe à Londres, a soutenu cette information. Le groupe comprendra la Banque d’Angleterre, des représentants du Trésor et la Financial Conduct Authority.

D’autre part, plusieurs mesures supplémentaires dont les « prochaines étapes de la robo-régulation » sont à prévoir. Ces derniers comprennent « des projets pilotes qui exhorteraient les nouvelles entreprises de FINTECH, et l’industrie des services financiers à se conformer aux règlements de la construction de logiciels en assurant automatiquement le suivi du cadre réglementaire imposé, leur permettant d’économiser du temps et de l’argent. »

Des ambitions à l’échelle internationale

Le gouvernement a également l’intention de créer un « pont fintech » entre le Royaume-Uni et l’Australie conjuguant les marchés respectifs des pays afin d’aider les entreprises britanniques à se développer à l’international.

à lire aussi :  Le G20 donne des recommandations sur les réglementations liées aux crypto-monnaies

La stratégie sectorielle Fintech créerait des normes facilitant le partenariat entre les entreprises fintech et les banques. La collaboration avec les sociétés fintech vise à « créer des plateformes partagées, ce qui aiderait à éliminer les obstacles auxquels ces entreprises sont confrontées ».

Favorable à la technologie Blockchain sans pour autant adhérer aux crypto-monnaies

Le pays européen est tout à fait ouvert à l’adoption de la Blockchain bien que les crypto-monnaies soient difficiles à accepter. Hammond a

Hammond s'est exprimé sur le groupe de travail dédié aux crypto-monnaies
Philip Hammond, Ministre des Finances  britannique,

déclaré :

Dans ce cadre, un nouveau groupe de travail aidera le Royaume-Uni à gérer les risques liés aux crypto-monnaies, tout en exploitant les avantages potentiels de la technologie sous-jacente.

Les membres du groupe de travail n’ont d’ailleurs jamais soutenu les crypto-monnaies comme le Bitcoin, par le passé. Mark Carney, le gouverneur de la banque d’Angleterre, a affirmé plus tôt ce mois-ci :

La réponse est simple et brève : les crypto-monnaies ont échoué. Les crypto-monnaies sont comparées à de pauvres magasins dépourvus de valeur. Au cours des 5 dernières années, l’écart-type quotidien du Bitcoin a été 10 fois plus que celui du livre sterling. Cette volatilité extrême reflète que les crypto-monnaies n’ont ni valeur intrinsèque ni support externe.

Ce qui n’est pas l’avis de touts les pays. Fin janvier 2018, un tribunal de Corée du Sud a jugé que le Bitcoin a bien une valeur économique.

Que pensez-vous du nouveau groupe de travail britannique étudiant les risques et les avantages des crypto-monnaies ? Faites-nous connaître votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X