La génération Y préfère investir dans les crypto-monnaies en raison du manque de confiance envers les banques


Brian Norgard, le CTO du site de rencontre très populaire Tinder a mis en lumière une tendance intéressante chez la génération Y. Investissant lui-même dans SpaceX et Tesla, il constate que les jeunes préfèrent investir dans les crypto-monnaies plutôt que dans les actifs et réserves de valeurs conventionnels, en citant un rapport de CB Insights.

Ce choix n’est pas surprenant en considérant tous les avantages issus de l’avènement des nouvelles technologies dont les monnaies numériques. Il y a peu de frais de transaction, les interfaces utilisateurs / UX sont simples, amusantes et utiles. Aussi, elles sont accessibles sur smartphones. Et surtout, la présence d’un intermédiaire n’est pas requise lors des transactions, alimentant de plus en plus la perte de confiance envers les institutions traditionnelles.

Le recours au mobile et le manque de confiance envers les banques profitent à l’industrie des crypto-monnaies

Les modes de paiement traditionnels cèdent la place aux solutions mobiles : plus fonctionnelles, bon marché et robustes. L’essor impressionnant d’Alibaba Ant Financial – qui a été récemment évalué à 150 milliards de dollars durant son premier cycle de financement – a démontré l’utilisation croissante et rapide des paiements mobiles.

Ant Financial travaille sur un réseau mobile fintech baptisé Alipay en Chine. Ce dernier permet l’envoi et la réception de paiements en ayant recours à des transactions sécurisées et transparentes sur smartphone.

Alipay a rapidement suscité l’intérêt d’un grand nombre de gens, soit 520 millions d’utilisateurs (34 % de la population totale de la Chine). Ce chiffre dépasse la valorisation boursière de certaines des plus grandes banques mondiales comme BBVA, Goldman Sachs et Morgan Stanley.

Après une étude de marché sur les besoins et les préférences des consommateurs, les nouvelles entreprises et opérateurs de réseau Fintech se lancent dans le développement des paiements mobiles.

Les jeunes utilisateurs désirent utiliser les applications récemment développées pour mener à bien n’importe quelle tâche liée à la finance. Ils ont recours aux smartphones alors que les grandes banques prennent du retard en ce qui a trait aux technologies mobiles. Par ailleurs, les institutions financières traditionnelles se font concurrencer par les startups innovantes.

Lloyd Blankfein, l’ancien PDG de Goldman Sachs fait écho aux commentaires de Norgard en affirmant que le passage des systèmes monétaires aux réseaux financiers mobiles devrait ouvrir la voie aux monnaies virtuelles comme le Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH). Les crypto-monnaies décentralisées connaîtraient une utilisation croissante au sein des consommateurs et commerçants.

« Si vous passez par cette monnaie fiduciaire, où l’on dit qu’elle vaut ce qu’elle vaut parce que moi, le gouvernement, je dis qu’elle vaut ce qu’elle vaut, pourquoi ne pourriez-vous pas avoir une monnaie consensuelle ? », a demandé de manière rhétorique Blankfeinn lors de la conférence Economic Club à New York.

Lloyd Blankfein tacle les monnaies fiduciaires en faveur des crypto-monnaies plus consensuelles.

Lloyd Blankfein

Dans la foulée, des présages sous-tendent une adoption exponentielle des crypto-monnaies par les membres de la génération Y. Cette tendance sera d’autant plus accentuée par les efforts de collaboration du New York Stock Exchange (NYSE), une grande plateforme d’échange de crypto-monnaies, de Starbucks, un vendeur multinational de café et du conglomérat technologique Microsoft.

à lire aussi :  [Evaluation] D’après le gouvernement chinois, Ethereum est le meilleur réseau Blockchain au monde

Trois grandes entreprises ont déjà annoncé leur intention quant au fait d’améliorer la convivialité des monnaies virtuelles en tant que mode de paiement légitime et alternatif, et ce, en réponse à la demande accrue de la part des jeunes crypto-investisseurs et des utilisateurs occasionnels.

Durant les dernières années, Starbucks s’est affairé à étudier la technologie financière mobile tout en essayant de la développer au mieux. La société a d’ailleurs alloué une grande partie de ses ressources dans les paiements alternatifs tels que le Bitcoin et les altcoins pour rester à la pointe des nouvelles technologies. Maria Smith, la vice-présidente des partenariats et des paiements chez Starbucks a déclaré :

« En tant que détaillant vedette, Starbucks jouera un rôle central dans le développement d’applications pratiques, fiables et réglementées permettant aux consommateurs de convertir leurs monnaies numériques en dollars américains pour une utilisation chez Starbucks. En tant que chef de file en matière de paiement mobile pour nos 15 millions de membres Starbucks Rewards, Starbucks s’engage à s’innover afin d’élargir les options de paiement pour nos clients. »

L’adoption de masse des crypto-monnaies

D’après Howard Schultz, un ancien PDG de Starbucks connu pour son grand scepticisme face à l’industrie émergente, l’adoption des crypto-monnaies pourrait se concrétiser sous certaines conditions. Quand les grands détaillants et les multinationales vont commencer à les utiliser comme moyen de paiement, l’acceptation des monnaies numériques, autant au sein de la génération Y que parmi la population en générale, viendra automatiquement.

Pour que le Bitcoin et les altcoins soient considérés comme une classe d’actifs leaders, les vendeurs au détail tels que Starbucks doivent être convaincus de leur légitimité afin de pouvoir développer une meilleure infrastructure. L’augmentation continue de la demande de monnaies numériques comme réserve de valeur, investissement et mode de paiement alternatif, renforcera leur utilité au quotidien.

Êtes-vous d’avis que les crypto-monnaies constituent un meilleur investissement que les actifs traditionnels ? Devraient-elles connaître une adoption globale ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X