Un député iranien propose l’utilisation de la Blockchain

Un député iranien propose l’utilisation de la Blockchain

Actualités
21 décembre 2018 par Victor

Alireza Daliri, député chargé du développement de la gestion et des ressources à la vice-présidence pour la science et la technologie a fait une déclaration sur l’utilité d’utiliser la crypto-monnaie et la Blockchain en Iran. D’une part, il explique les divers avantages de cette technologie en matière de relance économique et d’autre part, il mentionne que la crypto-monnaie exploitée comme subterfuge aux sanctions américaines est contraire à l’idéologie même de la technologie Blockchain.

La Blockchain est une bonne alliée pour développer l’Iran

La technologie Blockchain est assez conséquente pour se conjuguer avec la macro-économie, et depuis quelque temps de nombreux analystes gouvernementaux ont commencé à étudier son potentiel pour l’affecter aux systèmes opératoires de relance économique. Dans un rapport du Téhéran Times, Alireza Daliri, un député a mentionné l’utilité de la Blockchain dans le territoire iranien dans le but d’apporter un nouveau souffle aux entreprises et au gouvernement.

Il déclare :

« L’Iran devrait se coordonner avec d’autres pays du monde en matière de nouvelles technologies, en mettant l’accent sur la capacité du gouvernement à faciliter les activités du secteur privé ».

Sur ce point, il explique que son objectif se rattache au « soutien financier des entreprises du savoir… et contribue à l’évaluation des connaissances technique. Aider dans le domaine de la prise de risque pour l’entrée de produit pourrait contribuer à l’entrée des entreprises du savoir sur le marché des capitaux « .

Une vision autoritaire de la part du gouvernement

L’objectif principal de la Blockchain est la libération les acteurs économiques, et dans une large mesure, de la société et des autorités régulateurs et centralistes. Dans cette perspective d’installation de la technologie dans le territoire iranien, Daliri déclare que la position prise par le gouvernement en matière de crypto-monnaie dévie de la philosophie même de la technologie.

à lire aussi :  Suisse : "la Blockchain révolutionne le secteur économique"

Les autorités iraniennes ont bloqué l’utilisation du Bitcoin pour des raisons de protectionnisme, en chassant toute forme de relation avec le système financier américain.

La solution proposée par le gouvernement se rapproche ainsi d’une monnaie numérique nationale. Il affirme :

« Ironiquement, cette approche autoritaire de la technologie Blockchain est en conflit avec les idéaux de la liberté et de la résistance à la censure, soutenus par de nombreux passionnés de la crypto-monnaie ».

Que pensez-vous de ces déclarations de Daliri ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X