La Commonwealth Bank of Australia émet des obligations basées sur la Blockchain d’Ethereum

La Commonwealth Bank of Australia émet des obligations basées sur la Blockchain d’Ethereum

Actualités
13 août 2018 par Océane

La Commonwealth Bank of Australia (CBA)a annoncé vouloir émettre la première obligation mondiale basée sur la Blockchain d’Ethereum dès l’année prochaine.

La banque mondiale donne son aval pour l’émission d’une obligation sur la Blockchain

L’obligation basée sur le système Blockchain d’Ethereum sera attribuée, transférée et gérée avec le grand registre distribué (DLT). Cette initiative apportera des avantages significatifs aux marchés financiers, et ce, avec la mise en place des technologies innovantes.

La Banque mondiale a déclaré :

« La Blockchain a le potentiel de rationaliser les processus parmi de nombreux intermédiaires et agents du marché de la dette. Elle aider à simplifier la collecte de fonds et le trading des titres, à améliorer l’efficacité opérationnelle et à renforcer la surveillance réglementaire. »

Sophie Gilder, la responsable de la Blockchain chez CBA, s’est exprimée lors de la conférence de GMIC à Sydney mardi dernier en affirmant que l’institution financière étudiait le potentiel de la technologie du grand registre distribué depuis plus de 4 ans. D’ailleurs, elle complète 25 preuves de concept visant à résoudre les problèmes commerciaux existants.

La banque surveille la technologie des actions, des obligations, des prêts syndiqués et d’autres applications qui présentent des niveaux élevés de « friction », d’après Gilder en ajoutant :

« Nous pensons que la plateforme que nous avons construite peut rendre cela plus efficace. »

Vers une utilisation croissante

La Commonwealth Bank of Australia développe un système basé sur la Blockchain pour la vente d’obligation gouvernementale depuis janvier 2018, selon un rapport antérieur de CoinDesk. Queensland Treasury Corporation, l’autorité de financement centrale de l’Australie s’est chargée de tester le concept.

à lire aussi :  BitTorrent : le PDG de Cardano fait l’éloge de l’acquisition récente de Tron

D’autres entreprises tendent à utiliser la technologie Blockchain pour l’émission d’obligations. A titre d’exemple, le dépositaire de titres de la Russie a annoncé le processus pour l’émission de sa première obligation moyennant la Blockchain en octobre 2017.

La Blockchain open-source d’Hyperledger Fabric et des contrats intelligents ont été développés par le géant russe des télécommunications MegaFon. Son initiative impliquait une obligation de 10 millions de dollars.

Avant cela, en fin 2016, la banque française BNP a enquêté sur la Blockchain pour la distribution d’instruments alternatifs et entre autres les « mini-obligations ».

Que pensez-vous des projets de la CBA visant à émettre une obligation sur la Blockchain ? Partagez votre opinion dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X