Projet de crypto-monnaie : la présidente des Îles Marshall face à une motion de censure !

Projet de crypto-monnaie : la présidente des Îles Marshall face à une motion de censure !

Actualités
10 novembre 2018 par Clémentine

Suite à la présentation d’un projet de crypto-monnaies nationale nommée POV, Hilda Heine, présidente des Îles Marshall a été prise à revers par son parlement qui considère ce projet comme une atteinte à la réputation du pays.

Du projet de crypto-monnaie à la motion de censure

En début d’année, la présidente des Îles Marshall avait introduit l’idée d’une crypto-monnaie nationale qui aurait le même statut que la devise locale. Dans cette perspective, l’idée du chef d’État portait sur un outil crypto-financier qui servirait de relance à l’économie nationale, en mauvaise posture depuis quelque temps.

Pourtant, d’autres avis ont émergé face à ce projet de la part de quelques sénateurs, et pour le moins qu’on puisse dire, ils semblent incriminer la présidente d’avoir porté atteinte à la réputation du pays avec cette proposition. Huit sénateurs ont présenté une motion de censure et un vote s’effectuera lundi pour statuer sur la question.

Hilda Heine à l'origine de  l'initiative de la crypto-monnaie nationale pour les îles marshall
Hilda Heine

Le projet de Hilda Heineréprimandé par les sénateurs et le FMI

Dans un contexte de libéralisation de l’économie, la proposition de Hilda se base sur une crypto-monnaie nationale dénommée SOV ou Sovereign, qui servira de seconde monnaie nationale. L’idée en soi avait pourtant connu des blocages de la part du FMI.

En septembre, le Fonds Monétaire International avait mis en garde les Îles Marshall sur les risques d’un tel projet, qui entraînerait selon lui des problèmes pour l’intégrité financière de l’État alors que ce dernier vient de traverser (si ce n’est encore le cas) de grands bouleversements économiques.

De leurs côtés, les sénateurs ont invoqué des motifs liés à cette prévention du FMI. Aussi la principale raison de la motion de censure porte sur la mise en danger de la réputation de l’État vis-à-vis de ces organisations, en sachant que les Îles Marshall bénéficient des aides de cette institution internationale.

à lire aussi :  Le directeur financier de Visa s’en prend ouvertement au Bitcoin

Que pensez-vous de cette motion de censure contre Hilda Heine ? Donnez-nous vos avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X