La Corée du Sud : vers une réglementation internationale des crypto-monnaies ?

La Corée du Sud : vers une réglementation internationale des crypto-monnaies ?

Actualités
12 septembre 2018 par Clémentine

Le gouverneur de la Financial Supervisory Service (FSS) sud-coréenne fait appel à la coopération de 14 pays pour réguler les crypto-monnaies et les Initial Coin Offering (ICO).

« Un système de discipline international »

Yoon Suk-heun

« Les autorités de régulation des 14 pays, autres que la Corée du Sud, doivent mettre en place un système commun qui régit les monnaies numériques et les ICO », a souligné la FSS sud-coréenne au cours d’une conférence internationale.

Selon Yoon Suk-heun, le gouverneur de la FSS, « il faudrait un meilleur réseau de partage de données et une coopération à l’échelle mondiale. »

Plusieurs fonctionnaires venant de 14 pays dont le Royaume-Uni, le Japon, l’Allemagne, le Canada, l’Australie et Singapour ont répondu présents à la conférence, au cours de laquelle les régulateurs ont abordé les problèmes mondiaux liés aux monnaies virtuelles.

Yoon, s’est adressé à Korea Times en affirmant :

« Les autorités sont confrontées à un sérieux dilemme : comment minimiser les effets secondaires tout en encourageant l’innovation financière ? L’objectif est de calmer cette spéculation surchauffée et de prévenir les activités illégales contre les nouveaux risques associés aux monnaies virtuelles et aux ICO. Nous devons créer une réglementation inclusive internationale, qui peut générer des gains réglementaires internations. »

Des contre-mesures sud-coréennes

La Corée du Sud a adopté des contre-mesures pour les nouveaux services financiers, dont les crypto-monnaies, les ICO et la technologie financière. Il s’agit plus précisément d’une « méthode de supervision pour un contrôle interne efficace conforme aux sociétés financières, pour la protection des consommateurs de produits financiers et la politique d’inclusion financière et également un système de lutte efficace contre le blanchiment d’argent et son mode de fonctionnement. »

Aussi, « le contrôle interne des sociétés financières est un moyen de gérer en toute sécurité les actifs des clients, mais également de maintenir une gestion saine. »

Le pays espère que « le niveau de partage des informations et la coopération internationale seront encore renforcés » à l’avenir.

à lire aussi :  Crypto-bourse : Huobi annonce 4 nouveaux stablecoins dans sa plateforme

La Corée s’est investie dans d’autres initiatives internationales en termes de surveillance. À titre d’exemple, elle a mis en place des systèmes de déclarations pour prévenir les transactions douteuses, la confiscation des produits criminels dans le cadre de la prévention contre le blanchiment d’argent et l’élargissement des échanges d’informations entre pays.

Que pensez-vous des initiatives de surveillance internationale sud-coréennes ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X