[Complot !] Google, Twitter, Facebook et maintenant Bing interdisent les publicités liées aux crypto-monnaies

[Complot !] Google, Twitter, Facebook et maintenant Bing interdisent les publicités liées aux crypto-monnaies

Actualités
18 mai 2018 par Xavier

Détenu par le géant de la technologie Microsoft, le moteur de recherche Bing a récemment rejoint Google, Facebook et Twitter dans leur mouvement d’interdiction, qui s’applique à toutes les publicités traitant de crypto-monnaies. Selon la déclaration de l’entreprise, cette mesure est nécessaire pour protéger les utilisateurs contre l’escroquerie.

Bing bannit les publicités rattachées au Bitcoin et aux altcoins

Dans son annonce, Melissa Alsoszatai-Petheo, la responsable de la politique publicitaire du géant américain du logiciel Redmond, a déclaré :

Pour l’entreprise, les crypto-monnaies présentent un risque élevé pour nos utilisateurs, face aux comportements des prédateurs, et la prévalence de la fraude et des escroqueries. Afin de protéger nos utilisateurs de ce risque, nous avons décidé de bannir toute forme de publicité issue de crypto-monnaies, et entre autres, les produits liés aux crypto-monnaies et les options binaires non réglementées. Cette loi entrera en vigueur vers la fin du mois de juin et début juillet.

Le processus a amené les crypto-monnaies à renouer avec certains produits et services légalement discutables, prohibés par Microsoft. Il s’agit des systèmes de Ponzi, des systèmes pyramidaux et des investissements qui nécessitent plusieurs interventions.

La société aurait bloqué les publicités qui encouragent les activités illégales comme le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Bing interdit la publicité pour les crypto-monnaies sur son moteur de recherche

Suivre le mouvement

Bing tend à reproduire le boycottage introduit par le géant des médias sociaux Facebook en janvier dernier. Cette dernière interdit les publicités de « produits et services financiers fréquemment associés à des pratiques promotionnelles frauduleuses ou trompeuses, comme les options binaires, les Initial Coin Offering (ICO) et la crypto-monnaie. »

à lire aussi :  CanardCoinCoin.com listé sur Cryptopys : toutes les actualités des crypto-monnaies

Avec la suppression des publicités liées aux crypto-monnaies et aux Initial Coin Offering (ICO) en juin, Google suit délibérément les traces de Facebook, au milieu duquel le géant des médias sociaux Twitter emboîte le pas.

Afin de garder le contrôle sur le marché des crypto-monnaies, diverses associations d’entreprises liées aux monnaies numériques ont décidé de poursuivre en justice ces entreprises. Elles sont convaincues qu’il existe une « collusion de cartel » contre les crypto-monnaies. Google lui-même a été témoins d’autres procès, et notamment celui d’un entrepreneur russe qui a poursuivi l’entreprise en justice après son mécontentement. Les interdictions émises contre les campagnes publicitaires auraient nui à son entreprise.

Depuis 2014, Microsoft accepte les paiements en Bitcoin, et ce, malgré la proscription de Bing. Le site web de la société est toujours actif et facilite le processus de transfert d’argent sur les comptes des utilisateurs via la crypto-monnaie.

Que pensez-vous de l’interdiction des publicités liées aux crypto-monnaies émises par Bing ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X