La Blockchain peut servir d’outil politique, selon Eva Kaili

La Blockchain peut servir d’outil politique, selon Eva Kaili

Actualités
30 novembre 2018 par Océane

Eva Kaili, membre grec du Parlement européen a effectué une interview lors du Decentralized 2018, à Athènes, au cours de laquelle elle a exposé la façon dont la Blockchain pourrait passer d’un moyen d’enregistrement des transactions en crypto-monnaies vers la résolution des problèmes clés en politique.

Une vision très positive de la technologie

Fervente défenseur de la technologie émergente, Eva Kaili avance qu’elle peut apporter des développements intéressants dans tous les secteurs. Toutefois, la technologie Blockchain revêt une valeur plus importante, notamment, elle peut éliminer les frictions avec les intermédiaires et permet d’épargner des coûts superficiels dans les services financiers.

Bien que nombreux politiciens se soient montrés défavorables à la Blockchain et les crypto-monnaies, Kaili affirme que de plus en plus de députés européens s’y intéressent.

Avec le potentiel et les retombées de cette technologie, le Parlement affiche la volonté de travailler avec les entreprises pour s’assurer qu’elles sont prêtes pour la révolution future

Notons que la Commission européenne soutient actuellement les efforts sur la recherche de solutions aux problèmes sociaux, basées sur la Blockchain . De ce fait, un concours dénommé « Blockchain for Social Good » a été organisé et récompensera cinq lauréats.

La question va au-delà de l’Union européenne

Eva Kaili n’est pas la première figure de proue à suggérer l’utilisation de la Blockchain au sein de la gouvernance.

Récemment, Arnaud Castaignet, le responsable des relations publiques pour l’initiative e-Residency en Estonie, a présenté une idée selon laquelle les utilisateurs pourraient utiliser des jetons basé sur la Blockchain pour s’identifier.

Aussi, Priyank M. Kharge, le ministre des technologies de l’information et du tourisme du gouvernement du Karnataka en Inde, encourage l’exploration et l’appréhension de la technologie émergente pour en faire une technologie humaine.

à lire aussi :  La Chine utilise la Blockchain pour augmenter la confiance des organismes caritatifs

En mai, Microsoft a développé une Blockchain pour se protéger contre l’apatridie en fournissant un enregistrement numérique transparent de l’identité de chaque citoyen.

Enfin, au début du mois, le Parti démocrate thaïlandais a utilisé un système Blockchain alimenté par Zcoin pour faciliter l’organisation des élections primaires dans le pays. Poramin Insom, le fondateur et développeur principal chez Zcoin, s’est dit être fier du rôle du Zcoin dans la réalisation du premier vote électronique à grande échelle en Thaïlande.

Que pensez-vous de l’utilisation potentielle de la Blockchain en politique ? Partagez votre avis dans les commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X