Bittrex et Binance renoncent à l’Iran suite aux sanctions économiques imposées par les États-Unis

Bittrex et Binance renoncent à l’Iran suite aux sanctions économiques imposées par les États-Unis

Actualités
12 novembre 2018 par Victor

La sanction économique des États-Unis contre l’’Iran a vu son ampleur grandir en touchant le domaine financier et plus particulièrement les échanges commerciaux. Si les secteurs économiques basiques comme le pétrole et le gaz ont été impactés par cette sanction, d’autres filières de partenariat commercial comme les crypto-bourses ont également annoncé officieusement leur retrait du marché iranien à l’instar de Bittrex et Binance, deux plateformes de crypto-trading, pour échapper impunément à ces mesures restrictives.

Bittrex et Binance renoncent à l’Iran

Ce n’est pas la première fois que les États-Unis imposent des restrictions en termes de monnaies numériques en Iran. Au mois de juillet, 6 millions $ en  BTC ont été confisqués sans raison particulière, annonçant la couleur aux investisseurs iraniens sur les intentions du nouveau gouvernement américain, empressé de couper les voies de développement économique du pays.

Actuellement, cette question de monnaie numérique revient à la charge avec une nouvelle dimension sur l’utilisation de la crypto-monnaie en Iran. D’après les informations données par Sepehr Mohammadi, chef de la communauté irlandaise des blockchains, Bittrex et Binance, deux plateformes de crypto-trading ont décidé (officieusement) de couper les ponts avec les crypto-utilisateurs iraniens, suite à la conjoncture entre les deux pays.

Un retrait motivé par la position des États-Unis

Ce n’est jamais bon de perdre une clientèle potentielle en termes de crypto-investissement mais pour parler du cas de l’Iran, cela dépassee la vision marketing puisque la décision de Bittrex et Binance a été fortement motivée par la nature des sanctions américaines.

Le 5 novembre, une annonce avait mentionné la nouvelle portée des sanctions économiques contre l’Iran et outre les marchés pétroliers, gaziers et maritimes, les partenariats financiers et commerciaux sont également touchés.

« Il convient de noter que si une entreprise échappe à notre régime de sanctions et poursuit secrètement ses opérations de trading en République islamique, les États-Unis vont lui imposer des sanctions sévères et rapides. Je vous promets que faire des affaires avec l’Iran au mépris des sanctions sera finalement beaucoup plus pénible que de se retirer totalement de l’Iran », a déclaré le secrétaire d’Etat Américain, Mike Pompéo.

Ce qui sonne comme une mise en demeure directe pour les investisseurs économiques comme Binance et Bittrex. Ceci étant, cela n’empêche pas aux Iraniens d’utiliser les crypto-monnaies à l’intérieur du territoire mais avec moins d’opportunités.

à lire aussi :  Ce promoteur immobilier irlandais a décidé d'accepter le Bitcoin

Que pensez-vous de cette position de Binance et Bittrex ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X