BitMEX : « blanchir de l’argent avec le dollar est plus facile qu’avec le Bitcoin »


La crypto-bourse BitMEX s’est lancée dans un débat houleux sur le Bitcoin, le blanchiment de capitaux et le dollar américain. Elle a étudié les scénarios de blanchiment de capitaux les plus probables et a conclu que le Bitcoin serait le dernier recours des criminels.

Blanchir 1 million de dollars avec le Bitcoin

BitMEX a abordé un scénario dans lequel un individu souhaiterait transférer 1 million de dollars et le transformer en Bitcoin (BTC). Il serait confronté à deux choix :

« Vous pouvez soit ouvrir un compte sur un service d’échange de crypto-monnaie, soit faire une transaction over the counter (OTC) (de gré à gré ) avec l’aide d’un courtier. »

Les crypto-bourses qui acceptent une telle somme d’argent doivent coopérer avec le secteur bancaire sans oublier que les institutions financières exigent la vérification des normes KYC / AML pour tous les comptes des plateformes d’échange.

Les courtiers qui n’exigent aucune vérification KYC traitent en espèces et demandent d’importants frais généraux. Qui plus est, trouver une entreprise qui serait en mesure de transférer 1 million de dollars n’est pas une mince à faire.

Les chiffres sont clairs

D’après une enquête du géant britannique PricewaterhouseCooper (PwC), à l’heure actuelle, 49 % des organisations du monde entier ont déclaré être victimes de crime financier. Un tiers de ceux qui ont répondu au sondage ont été ciblés par des cyber-délinquants et 52 % ont avoué que leurs propres employés ont orchestré le vol.

Selon l’agence européenne de coopération policière Europol, 5,3 milliards de dollars ont été blanchis en utilisant les crypto-monnaies. Toutefois, estimer la somme exacte d’argent blanchi avec la monnaie fiduciaire, le Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies est plutôt ardu.

Des organisations connues comme le Financial Action Task Force (FATF) et l’United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC) estiment que « les profits criminels représentaient 3,6% du PIB mondial, avec 2,7% (1,6 milliards de dollars) en 2009. »

En tenant compte des chiffres, il est évident que les crypto-monnaies sont peu utilisées dans le blanchiment d’argent.

« Il est très difficile de blanchir de l’argent sur le marché des crypto-monnaies si vous n’êtes pas disposés à fournir des informations KYC. Le bien immobilier est beaucoup plus facile, et les courtiers immobiliers feront tout ce qu’ils peuvent pour alléger les exigences en matière de rapport KYC / AML. Satoshi n’est pas celui qui facilite au mieux le financement illégal : non, c’est l’oncle Sam. »

Pensez-vous que les affirmations selon lesquelles les crypto-monnaies favorisent le blanchiment d’argent sont justifiées ? Ou êtes-vous du même avis que BitMEX pour dire que le dollar américain est largement plus utilisé pour blanchir de l’argent ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...
Continuez la discussion :
Likez notre page Facebook, et inscrivez-vous au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
à lire aussi :  Menteur ou malin ? un "expert" de la bourse parle des crypto-monnaies
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X