Binance met à jour son livre blanc

Binance met à jour son livre blanc

Actualités
26 avril 2019 par Victor

L’entreprise très prisée du secteur des crypto-monnaies Binance a établi des changements mineurs mais significatifs dans son livre blanc, avec quelques grandes lignes sur la façon d’interagir avec son token natif dénommé BNB.

Binance brûle le BNB

Binance a élaboré de nouvelles mises à jour assez discrètes soulevant des questions sur des révisions supplémentaires effectuées de manière rétroactive. Son livre blanc présente certaines modifications concernant la méthode de suppression de la clause selon laquelle la société utilise 20 % de ses bénéfices pour racheter le BNB.

La version originale du livre blanc publiée en 2017 manquait de clarté selon Changpeng Zhao, le PDG de Binance.

Il s’est exprimé au cours d’une interview accordée à The Block en disant :

« Nous avons récemment mis à jour notre livre blanc pour mieux décrire la façon dont nous effectuons le rachat. Par exemple, nous avons supprimé la référence au rachat parce que nous ne rachetons pas le BNB et nous réduisons simplement l’offre en brûlant le BNB. Nous avons également supprimé le langage du profit parce que certaines régions ont tendance à associer les profits aux valeurs mobilières, et nous aimerions éloigner le BNB de cela. Donc, à l’avenir, nous avons l’intention de décrire la brûlure de cette façon, et de brûler ce que nous brûlons. »

Néanmoins, le livre blanc a été mis à jour sans aucune procédure régulière. Il semble que le problème soit lié aux termes utilisés autant dans le secteur des valeurs mobilières que dans le secteur des monnaies virtuelles et de la Blockchain.

Un responsable de Binance a expliqué qu’il s’agit peut-être d’un problème « d’ajustement proactif avec l’objectif de conformité ».

« J’imagine que c’est une initiative proactive visant à améliorer la conformité à la réglementation », a-t-il ajouté.

La question de réglementation explique la décision de Binance

En fait, la réglementation de certaines régions évite la désignation « titre » ou « valeur mobilière » a fait remarquer Dave Weisberger, le PDG de CoinRoutes.

à lire aussi :  Royaume Uni : Crypto Facilities institutionnalise le premier contrat à terme du Bitcoin Cash réglementé par la FCA

Les autorités de régulation devraient s’accorder sur un cadre réglementaire basé sur la protection des investisseurs en lien direct avec les entreprises de gestion d’actifs virtuels. Pourtant, elles continuent à insister sur les lois américaines relatives aux valeurs mobilières.

La régulation pourrait effectivement être l’une des raisons pour lesquelles Binance a décidé de mettre à jour son livre blanc. Mais ces changements ne seront peut-être pas suffisants, selon Stephen Palley, un avocat et un contributeur régulier de The Block.

En attendant, il est facile de deviner les bénéfices totaux de la société, soit 78 millions de dollars au premier trimestre 2019 – en hausse de 66 % en glissement trimestriel.

Que pensez-vous de Binance et de son livre blanc ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X