Les autorités sud-coréennes reportent la réglementation des crypto-marchés

Les autorités sud-coréennes reportent la réglementation des crypto-marchés

Actualités
21 juin 2018 par Antoine

Les autorités sud-coréennes ont admis avoir sciemment reporté la réglementation des crypto-monnaies dans le pays par crainte de scepticisme de la part des investisseurs.

La réglementation légitimera le marché

Le marché de la crypto-monnaie en Corée du Sud n’est pas encore régi par une réglementation définitive.

Établir une nouvelle loi sur les monnaies numériques pourrait provoquer une frénésie d’excitation au sein de la communauté du Bitcoin et des altcoins, ce qui n’augure rien de bon.

Les régulateurs sud-coréens, dont la Korea Financial Intelligence Unit (KFIU), ont annoncé il y a une semaine qu’elles envisagent de réguler les crypto-bourses de la même manière que les banques commerciales du pays – en vue d’une politique réglementaire plus restrictive.

Kim Geun-ik, le directeur de la KFIU, a confirmé les plans d’actions du gouvernement qui visent à établir une loi dédiée au crypto-marché, de sorte que les criminels se voient limités dans leurs activités illégales comme le blanchiment d’argent et le piratage informatique.

« En vertu de la réglementation actuelle, il existe des limites claires à la prévention du blanchiment d’argent sur les services d’échange de crypto-monnaies, car les autorités peuvent repérer les transactions suspectes grâce aux banques. Si le projet de loi du député démocrate Jae Yoon-kyung est adopté, les autorités locales seront en mesure d’imposer les mêmes règles sur les bourses de crypto-monnaies que sur les banques commerciales, » a déclaré un porte-parole de la KFIU.

Un membre du Comité de l’Assemblée nationale a d’ailleurs déclaré aux journalistes financiers locaux que les autorités financières avaient envoyé une demande au gouvernement sur une éventuelle réglementation des crypto-marchés. Cette démarche devrait protéger les investisseurs et réduire les failles de sécurité dans l’industrie.

« Nous sommes également frustrés. Nous comprenons parfaitement que le gouvernement hésite à réglementer le marché des crypto-monnaies, car il amènera inévitablement les investisseurs à le considérer comme le moyen de légitimer le marché. Toutefois, si le gouvernement ne réglemente pas le marché des crypto-monnaies, il le laissera tout simplement vulnérable à divers problèmes, » a souligné Park Yong-jin, un membre du Comité de l’Assemblée nationale.

Protéger les crypto-bourses et les investisseurs

William Hinman

Aucune licence n’est exigée aux entreprises de monnaies numériques. Par conséquent, les responsables gouvernementaux comme Park encouragent la mise en oeuvre d’une régulation adéquate dans les plus brefs délais.

à lire aussi :  Selon une enquête de l'ING, les investissements en crypto-monnaies vont doubler

Il suffit de se référer au piratage de la crypto-bourse Coincheck en mars dernier pour comprendre l’urgence d’un cadre réglementaire.

Cette initiative de régulation est également attendue dans de nombreux pays comme la Russie et les Etats-Unis. En outre, William Hinman, le directeur de la division Corporate Finance de la SEC des États-Unis s’est exprimé au sujet d’Ethereum dernièrement. Il a déclaré que la crypto-monnaie n’est pas garantie.

« Quand nous pensons à la façon dont fonctionne aujourd’hui l’Ether, nous voyons un réseau hautement décentralisé, et non le type d’acteur centralisé qui caractérise les titres financiers. Dans son état actuel, nous ne voyons aucune valeur le réguler. »

Il est vrai que les progrès de la SEC sur la régulation des crypto-marchés sont lents. Les autorités du monde entier, y compris celles de la Corée du Sud, restent cependant sur la réserve.

Que pensez-vous des décisions sud-coréennes sur la réglementation de l’industrie des crypto-monnaies ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.