Le visa électronique pour la Thaïlande sera perfectionné avec la Blockchain

Le visa électronique pour la Thaïlande sera perfectionné avec la Blockchain

Actualités
25 décembre 2019 par Océane

Les touristes se heurtent souvent à des complications lors de la préparation des paperasses pour leur future destination. Ceux qui embarquent pour la Thaïlande seront pour bientôt affranchis de ces tâches pénibles, car le gouvernement du pays prévoit de rationaliser son système de visa électronique à l’arrivée (eVOA) en utilisant la Blockchain.

Une collaboration entre Gateway et Share Ring

Gateway se chargera de mettre sur pied la nouvelle infrastructure au cours des prochains mois, avec le concours de Share Ring en tant que fournisseur de l’infrastructure backend. Baptisé OneID, ce système blockchainisé offre davantage de souplesse grâce à une solution de paiement en ligne ainsi qu’une démarche facilitée pour passer la frontière.

Tim Bos, le PDG de Share Ring, a déclaré à ce propos :

« Nous fournissons notre produit OneID pour eVOA en Thaïlande afin de permettre à plus de 5 millions de voyageurs de 20 pays, dont la Chine et l’Inde, de terminer le processus de visa sur leur mobile via notre application ».

Opas Petchmunee, le PDG et fondateur de Gateway, a quant à lui commenté ce développement en ces termes :

« Associée à notre logiciel d’IA propriétaire exploitant des algorithmes de pointe, notre collaboration avec Share Ring permettra à notre processus eVOA d’être beaucoup plus efficace, sécurisé et rentable tout en maintenant le haut niveau de sécurité et d’intégrité des informations client ».

Gateway traiterait actuellement près de 3 000 demandes par jour et elle prévoit d’en traiter trois à cinq millions en 2020.

Plus qu’un simple outil

Classée parmi les endroits les plus adulés au monde, la Thaïlande attirerait plus de 38 millions de touristes chaque année.

à lire aussi :  Sondage : la cryptodonation au coeur des élections américaines

En outre, Share Ring approfondit les champs d’utilisation de la technologie en envisageant de lutter contre les éventuelles falsifications par le biais de la Blockchain.

« La fraude est atténuée par plusieurs couches de sécurité supplémentaires dans le backend, y compris le modèle de consensus Blockchain de Share Ledger qui rend toutes les données immuables et impossibles à pirater », a expliqué son PDG.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X