VeChain devient le partenaire stratégique de la république de Saint-Marin en matière de Blockchain

VeChain devient le partenaire stratégique de la république de Saint-Marin en matière de Blockchain

Actualités
18 mai 2020 par Océane

La situation résultant de la crise du COVID-19 a accéléré l’adoption du numérique. Saint-Marin, la plus ancienne république du monde, n’en fait pas exception et contracte un partenariat avec la Blockchain VeChain et DNV GL.  A l’issue de ce projet, la république espère obtenir une prospérité en termes d’urbanisation dans le pays.

Un projet durable

Lors de son apparition sur la télévision nationale RaiUno, Sunny Lu, le PDG de VeChain, a qualifié ce projet avec le gouvernement Saint-Marin de projet d’écosystème à faible émission de carbone.

Renato Grottola, un responsable de DNV GL, est du même avis en précisant que le numérique fait miroiter un avenir brillant dans le long terme. 

RaiUno s’est chargé lui-même de rapporter cette nouvelle sur son site internet selon ces termes :

« Enfin, un projet pilote conçu à S. Marino avec l’entrepreneur chinois Sunny Lu dans lequel la blockchain est mise au service de la politique pour guider les citoyens vers des comportements vertueux pour une ville durable. »

Saint-Marin, une république crypto-friendly

Force est de constater que Saint-Marin a adopté un comportement exemplaire vis-à-vis de la technologie Blockchain depuis déjà un certain temps. Vers la fin de l’année dernière, la république a annoncé que les entreprises de Blockchain sont reconnues sur son territoire, conformément au décret délégué numéro 86 de la même année.

Elle a concrétisé cette légitimation en permettant aux entreprises Blockchain de demander un certificat de reconnaissance auprès de son institut de l’innovation.

L’institut a ensuite appuyé sur son site Web que le gouvernement du pays est en marche vers l’innovation numérique, tel qu’il est prouvé par la croissance de la technologie Blockchain dans le pays. Cette initiative est vivement saluée par les autorités du pays.

à lire aussi :  Le Japon ne s'apprête pas à lancer une CBDC nationale

Andrea Zafferani, le secrétaire d’État à l’Industrie du pays, soutient à ce propos :

« Saint-Marin était ravi de pousser une transformation axée sur la technologie, il a montré l’optimisme que l’initiative aiderait à stimuler l’économie du pays et à accélérer le développement. »

Que pensez-vous du déploiement de la technologie Blockchain dans la République de Saint-Marin ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X