Tim Draper investit près de 823 000 dollars dans le projet Blockchain « Aragon »

Tim Draper investit près de 823 000 dollars dans le projet Blockchain « Aragon »

Actualités
25 février 2020 par Victor

Le capital-risqueur Tim Draper a mis la main à la poche pour investir dans la Blockchain « Aragon » dédiée à la gestion de DAO et la création de la première juridiction numérique basée sur un réseau décentralisé.

Le projet Aragon

Annoncé en février 2017, le projet Aragon offre une plateforme dédiée à la conception et à la gestion d’organisations décentralisées (DAO). En outre, les utilisateurs d’Aragon peuvent créer une pléthore de systèmes de gouvernance décentralisée sur le réseau grâce à la technologie DAO. Selon le blog officiel de la société, plus de 1 000 DAO ont été créés sur Aragon ces trois dernières années.

Récemment, l’équipe Aragon a annoncé un développement majeur autour de sa Blockchain avec le déploiement prévu de la première juridiction numérique. Ce système dédié à régler les différends entre les acteurs Blockchain fonctionne de la même manière qu’un tribunal judiciaire classique, à quelques différences près. En effet, toute personne qui possède plus de 1000 tokens ANT peut faire partie des jurés qui vont élaborer les verdicts finaux adoptés par cette cour de justice 2.0.

Les motivations de Timp Draper

Le milliardaire Tim Draper, qui porte un intérêt remarquable pour les crypto-monnaies, a récemment acheté près d’un million de tokens ANT pour soutenir le projet Aragon. Selon un communiqué de presse, en procédant à cet achat, Tim Draper détiendrait environ 2,5% de l’offre totale du token ANT disponible sur la Blockchain Aragon.

Selon Luis Cuende, directeur exécutif d’Aragon Associate, Tim Draper a décidé d’acquérir des tokens ANT afin d’avoir un droit de vote conséquent sur les décisions prises par le tribunal numérique conçu par Aragon.

« Le lancement récent de la Cour d’Aragon est la réalisation que Aragon peut-être à la gouvernance ce que le bitcoin est à l’argent », soutient Luis Cuende.

Par ailleurs, avec la conception du premier protocole de juridiction numérique, Aragon définit une nouvelle approche sur la façon de régler les litiges entre les acteurs de la Blockchain.

à lire aussi :  Le Venezuela vend son pétrole contre du Petro

Que pensez-vous de la ferveur de Tim Drapper dans ce tour de financement pour la Blockchain Aragon? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X