Telegram aura jusqu’au 26 février pour fournir ses dossiers bancaires

Telegram aura jusqu’au 26 février pour fournir ses dossiers bancaires

Actualités
15 janvier 2020 par Xavier

A l’issue d’une requête déposée au tribunal du district sud de New York (SDNY) pour obtenir l’accès aux dossiers bancaires de Telegram dans le cadre des investigations sur les crypto-ventes, la SEC pourra finalement consulter les points clés sur l’ICO préparée par Telegram malgré la réticence de cette dernière à fournir ses données depuis des semaines.

La SEC obtient gain de cause grâce à l’ordonnance du SDNY

Suspecté d’avoir vendu, en dehors de son calendrier, des tokens GRAM aux investisseurs, Telegram a subi le harcèlement pesant de la SEC durant des mois dans le cadre d’une investigation sur ses données financières.

Le régulateur financier reproche notamment à l’entreprise de messagerie d’avoir opéré des ICO qui lui ont permis de collecter 1,7 milliard de dollars en crypto-monnaies sans enregistrement légal.

Dans cette perspective, la SEC a invité Telegram à cesser toute forme de campagne de vente de jetons avant de lui demander de communiquer ses données financières, ce que la société a longtemps esquivé pour des raisons inconnues.

Cette réticence aura finalement contraint la SEC à demander l’aval de la justice new-yorkaise pour accéder sans négociation à ces informations, ce que le SDNY a accordé à partir d’une seconde requête. Le dossier déposé le 13 janvier a ainsi abouti à une ordonnance favorable qui oblige Telegram à fournir à la justice ces documents avant le 26 février.

La suite de l’affaire risque de porter préjudice à Telegram

Le comportement suspect de Telegram envers la SEC a engendré de nombreuses suspicions de la part des observateurs, de sorte que certains qualifient le projet GRAM d’arnaquer.

à lire aussi :  Travala accepte les crypto-paiements via le token NANO

En l’occurrence, l’hésitation de la plateforme à offrir l’accès à certains dossiers attise la méfiance, d’autant plus que les investisseurs l’ont mis en demeure de retirer leurs fonds conformément au calendrier prévu.

Au final, Telegram s’est embourbé dans une spirale qui pourrait causer sa perte au cas où la SEC découvrirait des informations de nature frauduleuses dans son crypto-programme. Affaire à suivre.

Que pensez-vous de cette décision de la justice de New York sur l’accès de la SEC aux documentations financières de Telegram ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X