La technologie Blockchain s’invite dans le transport maritime

La technologie Blockchain s’invite dans le transport maritime

Actualités
16 mars 2019 par Xavier

La Blockchain a prouvé dans de nombreux secteurs sa capacité à fluidifier les transactions et la gestion des données. En ce qui concerne la logistique maritime, de plus en plus d’entreprises de grande envergure tentent d’en faire bon usage, à l’instar de Maersk qui a lancé son test Blockchain avec IBM ou encore LogChain qui a testé la plateforme de numérisation au sein de ses structures d’approvisionnement entre la Belgique et Israël.

Deux projets de tests concluants

Maersk, l’une des plus grandes sociétés de transport maritime du monde s’essaie à la Blockchain. Elle aurait testé cette technologie à travers une expédition outre-Atlantique de marchandises en provenance de Schneider Electric.

En collaborant avec IBM et utilisant la Blockchain de Fabric  (Hyperledger), l’entreprise a créé une application visant à faciliter les procédures de transactions de fonds calculés en milliards de dollars.

Parallèlement, le succès du premier envoi maritime international soutenu par la Blockchain de la startup LogChain, a démontré la faisabilité d’un processus complet de numérisation des financements des expéditions.

Pour son premier test, la plateforme a exercé son contrôle sur l’acheminement de boissons depuis la Belgique vers Israël.

De nombreux avantages repérés

En utilisant des contrats intelligents, les solutions Blockchain ont permis à ces plateformes de gagner du temps dans les procédures de contrôle, en plus d’économiser les budgets de fonctionnement relatifs aux formalités administratives.

Une expédition implique généralement de nombreuses signatures.

Selon une étude menée par Maersk en 2014, environ 30 personnes et organisations participent à l’expédition d’un produit à l’aide d’un conteneur d’expédition, générant alors plus de 200 interactions distinctes, chacune nécessitant un nouvel ensemble de documents.

à lire aussi :  Chilliz crée une solution Blockchain pour revenir dans les stades de foot sans risque de contamination

Aussi, grâce à la Blockchain, l’instauration d’un environnement de confiance permet aux parties d’échanger des informations tout en évitant la fraude à la navigation sera créée.

« Par ailleurs, la Blockchain a le potentiel d’optimiser la logistique des conteneurs vides », selon Gopinath.

« L’essentiel est que le processus dans son ensemble, depuis la commande jusqu’à la livraison des marchandises, soit capturé en tant que contrats intelligents dans la Blockchain », a-t-il conclu.

Que pensez-vous de l’utilisation des solutions Blockchain dans le secteur du transport maritime ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X