Sunita Grote apporte des éclaircissements sur le projet de fonds d’innovation de l’UNICEF

Sunita Grote apporte des éclaircissements sur le projet de fonds d’innovation de l’UNICEF

Actualités
25 octobre 2019 par Xavier

La nouvelle sur le lancement des fonds d’innovation financés par les crypto-monnaies de l’UNICEF a surpris plus d’un. En effet, c’est bien la première fois qu’une organisation sous la tutelle des Nations Unies consente à utiliser des actifs numériques. Sunita Grote, la responsable du financement du programme pour l’UNICEF Innovation s’exprime sur les tenants et aboutissants de ce projet.

Utiliser prudemment les crypto-monnaies

Selon les explications de Sunita Grote, le fonds d’innovation de l’UNICEF est à vocation exclusive pour le soutien des entreprises Blockchain oeuvrant dans des solutions innovantes pour le profit des jeunes de la planète.

Bien que l’anonymat soit un attribut très apprécié dans les crypto-monnaies, l’UNICEF ne prendra pas en compte les dons octroyés par la voie de la transparence.

En effet, toutes les contributions respecteront l’ensemble des processus standards de la connaissance client (KYC), ainsi que les règles standards de vérification de l’UNICEF sur les financements.

Et afin de pouvoir profiter pleinement des avantages de l’utilisation des crypto-monnaies, l’UNICEF prévoit de conserver les dons dans leur forme initiale, à savoir en BTC et ETH, jusqu’à leur destination finale.

Cette résolution garantira un certain niveau de transparence, car elle permet à l’organisation, d’une part de suivre toutes les transactions via la Blockchain, et d’autre part de prévenir les risques liés à la volatilité inhérente aux actifs numériques.

Une extension vers l’utilisation généralisée de la Blockchain

A part le recours aux crypto-monnaies, l’UNICEF a été séduite par l’idée d’explorer diverses technologies afin de voir comment les applications pourraient profiter pleinement aux enfants.

à lire aussi :  Rapport de l’ONU : "les crypto-monnaies représentent une nouvelle frontière de la finance"

Des années auparavant, l’organisme a prospecté les possibilités pour l’application de la technologie Blockchain, et il en a retenu principalement l’extension des réseaux de réception des dons ainsi que l’amélioration de l’efficacité et de la transparence.

A l’heure actuelle, l’organisation poursuit ses recherches dans le secteur de la Blockchain en espérant que les diverses branches des Nations Unies en tireront également bénéfice.

Que pensez-vous de l’utilisation de la technologie Blockchain dans les œuvres humanitaires ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X