En Suisse : SEBA lève 104 millions de dollars pour financer une crypto-banque

En Suisse : SEBA lève 104 millions de dollars pour financer une crypto-banque

Actualités
30 septembre 2018 par Clémentine

SEBA Crypto, la startup suisse créée par les anciens cadres d’UBS prévoit de construire une banque totalement réglementée offrant des services liés aux crypto-monnaies et à la Blockchain, après un nouveau financement de 100 millions de francs suisses (87,6 millions d’euro) qui a permis le démarrage du projet.

D’anciens banquiers d’UBS se liguent pour répondre à une réelle demande

Basée à Zoug, également connue sous le nom de Crypto Valley en Suisse, Seba Crypto est le fruit de l’association de l’ancien directeur général d’UBS Guido Buehler et l’ancien président du conseil d’administration Andreas Amschwand.

Les anciens banquiers d’UBS ont été au premier plan pour constater le fossé entre le marché financier traditionnel et l’économie des crypto-monnaies. Cependant, avec leur expertise et leur projet prometteur, Buehler et Andreas ont pu lever 100 millions de dollars auprès de grands investisseurs tels que Black River Asset Management et Summer Capital grâce auquel ils comptent mettre sur pieds « la banque suisse de crypto-monnaie »– autrement dit, elle proposera des services de fournitures bancaires pour l’industrie blockchain.

En outre, SEBA vise à combler le besoin d’un bon nombre d’investisseurs qui demandent la possibilité de transférer leurs actifs numériques vers le monde bancaire réglementé (en monnaie fiduciaire et vice-versa). Buehler a expliqué que la banque permettra aux clients de détenir la monnaie fiduciaire (comme le franc suisse) et les crypto-monnaies (par exemple le Bitcoin) simultanément. Ils peuvent ensuite être utilisés sur diverses opérations d’investissement et de gestion d’actifs.

à lire aussi :  La banque du Liechtenstein lance son propre stablecoin

SEBA a besoin d’une licence bancaire pour être enfin opérationnelle

Avant que la nouvelle institution financière puisse poursuivre le projet, elle attend l’approbation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) pour obtenir une licence de banque et de négociant en valeurs mobilières. D’ailleurs, le régulateur et est en pourparlers avec l’entreprise pour essayer de lui trouver une réglementation appropriée (ce qui ne devrait pas être une tâche complexe pour la Suisse qui est considérée comme un paradis financier).

Une fois l’autorisation accordée, elle (SEBA) peut ensuite procéder au lancement d’une « banque en ligne et d’une banque physique [faite] de brique et mortier ». Elle combinera à la fois les services relatifs aux crypto-monnaies et les services bancaires traditionnels.

Actuellement SEBA Crypto emploie 17 personnes et prévoit une expansion en Europe et en Asie (si elle obtient la licence de la FINMA). Par ailleurs, le PDG de la société (Guido Buehler) a déclaré :

« Un aspect fondamental de notre mission est l’éducation, nous voulons promouvoir le potentiel de la technologie Blockchain pour la réforme économique mondiale et l’inclusion financière. Avec la sécurité, la transparence et la performance comme valeurs fondamentales, notre ambition est de devenir un leader du marché dans la convergence de la finance traditionnelle vers la communauté des crypto-monnaies. »

Que pensez-vous des deux ex-banquiers d’UBS lançant une banque très – très – favorable aux crypto-monnaies ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X