La Suisse : le nouveau pays des ICO


La Suisse est un pays au centre des attentions en ce qui concerne les chocolats et les montres suisses. Ces derniers sont considérés comme les meilleurs au monde. L’ancien combattant et la garde suisse stoïque ont conduit à la situation actuelle du pays. Voisin des puissances continentales telles que la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche, la Suisse a su se faire une place de choix.

La gestion de la finance et du patrimoine commencent à capter l’intérêt du pays avec le commerce de la crypto-monnaie et le lancement des ICO.

La Crypto Valley suisse

Un hub international baptisé Crypto Valley a été lancé par la Suisse il y a peu de temps. Une réglementation des échanges de crypto-monnaie et des Initial Coin Offering est entrée en vigueur à l’initiative de  l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). La Suisse tend progressivement à s’imposer dans l’univers des crypto-monnaies.

Johann Schneider-Ammann

Oliver Bussmann, le fondateur de la Crypto Valley Association, a déclaré dans une interview que le pays est en passe de devenir le premier  écosystème au monde pour les technologies de la crypto-monnaie ainsi que la Blockchain. S’adressant à plusieurs grandes banques européennes, il a déclaré que les grandes filiales avaient choisi de rester à l’écart des crypto-monnaies ouvrant la porte à de nombreuses petites banques. Ces dernières ont alors l’opportunité de s’attribuer la première place dans l’adoption de la monnaie du futur.

Le chef du département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche, Johann Schneider-Ammann, a noté que le petit pays alpin devenait rapidement une nation favorable aux crypto-monnaies. Le marché des ICO est en pleine expansion dans le pays. Il est en bonne voie pour devenir le centre du commerce européen des monnaies numériques.

Réglementation des ICO suisses

Les Initial Coin Offering de la Suisse ont collecté plus de 550 millions de dollars auprès des investisseurs majoritairement européens en 2017. Il y a près de 4 milliards de dollars de collecte à l’échelle mondiale. Les chiffres démontrent l’engouement croissant du pays pour les startups des ICO.

Le potentiel de la technologie Blockchain dans les systèmes financiers a été reconnu par la FINMA le vendredi 16 février. Les startups doivent identifier clairement ce qu’elles projettent de faire afin de montrer une transparence sans faille de leur système. Les nouvelles ICO seront examinées par la FINMA bien avant de collecter des capitaux en Suisse. Les créateurs doivent d’ailleurs prouver la légitimité et la rentabilité de leurs ICO pour les investisseurs.

à lire aussi :  BitPanda lance Pantos : un système multi-Blockchain

D’après les estimations des experts en matière de crypto-monnaie, les réglementations vont attirer de nouvelles entreprises. L’espoir de l’excellence véhiculé par le pays est fidèle à l’image qu’il a toujours renvoyée, allant des chocolats, passant par les montres et finir – peut être dans un avenir proche – avec les crypto-monnaies.

Que pensez-vous de l’ambition de la Suisse à devenir la nouvelle capitale mondiale de la crypto-monnaie et des ICO ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, avmoyenne 4,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Likez notre page Facebook, et inscrivez-vous au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X