Avec le soutien de la Société Générale, la Blockchain s’invite dans l’industrie pétrolière

Avec le soutien de la Société Générale, la Blockchain s’invite dans l’industrie pétrolière

Actualités
17 novembre 2018 par Antoine

S&P Global Platts, une agence de presse indépendante couvrant les marchés de l’énergie et des matières premières a rapporté que les compagnies pétrolières s’associent avec des grandes banques pour lancer une plateforme de Trading de matières premières énergétiques basée sur la Blockchain.

Nombreuses sociétés sont attirées

La nouvelle plateforme Vakt Blockchain Energy Commodity Trading Platform, annoncée pour la première fois en novembre 2017 fait appel à la technologie Blockchain. Elle permet aux divers intervenants de l’industrie de passer de la paperasserie lourde à des contrats intelligents, ce qui réduira le temps consacré à ces opérations et rendra l’ensemble du processus plus efficace.

Bénéficiant du soutien de BP, Shell, Equinor, des grandes banques comme ABN Amro, ING et Société Générale, ainsi que des maisons de commerce comme Gunvor, Koch Supply & Trading et Mercuria, le lancement du service d’échange de crypto-monnaies se fera fin novembre sur le marché pétrolier de la mer du Nord, comme l’a affirmé Lyon Hardgrave, vice-président du développement des produits de Vakt.

Des résultats positifs sont attendus

Selon M. Hardgrave, Vakt a reçu des demandes d’examen des produits pétrochimiques et du gaz américain. Une fois opérationnelle, elle permettrait de réduire les coûts jusqu’à 40 % dans la résolution post-marché.

En 2019, la plateforme prévoit d’examiner les barges ARA, les marchés maritimes et les oléoducs américains et s’attend à ce que les premières entreprises licenciées viennent les rejoindre avec leurs actionnaires d’ici janvier.

Suivant un sondage mené par S&P Global Platts, une grande majorité des participants estime que les applications de la Blockchain devraient être adoptées en masse sur le marché de détail d’ici 2025.

à lire aussi :  Prévision pour 2023 : expansion du marché de la Blockchain pour les télécoms jusqu'à 990 millions $

Rappelons qu’en février 2018, S&P Global Platts a déjà essayé des solutions Blockchain pour l’industrie pétrolière en lançant, dans la zone pétrolière de Fujairah (FOIZ) des Émirats arabes unis, une plateforme décentralisée permettant aux acteurs du marché de soumettre des données d’inventaire hebdomadaires de stockage du pétrole.

Aussi, komgo SA, une plateforme identique à Vakt, existe déjà en Suisse. Elle regroupe de grandes banques mondiales, de sociétés de trading et d’une société d’énergie dont certains participent également à Vakt, en l’occurrence ABN AMRO, ING, Koch Supply & Trading, Mercuria, Shell et Société Générale. Elle a pour but de contrôler le financement des opérations de trading des matières premières.

Que pensez-vous de cette association des grandes compagnies pétrolières avec les banques pour la promotion de Vakt ? Dites-nous votre avis dans la section des commentaires !

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X