Selon Brave, Google fait fuiter les données personnelles de ses utilisateurs

Selon Brave, Google fait fuiter les données personnelles de ses utilisateurs

Actualités
9 septembre 2019 par Océane

Le navigateur Blockchain Brave a mené une enquête sur son concurrent Google qui utiliserait un dispositif caché pour collecter les données de ses clients cibles à des fins de campagne publicitaire.

Google utilise un traceur à l’insu des internautes

Le moteur de recherches américain Google déploierait un système secret de traçage web (tracking) de ses utilisateurs pour leur adresser des publicités ciblées. Les soupçons que Brave soulève mettent Google dans une situation embarrassante et empiètent sur un point sensible, la protection des données personnelles.

Le RGPD européen ou le Règlement Général pour la Protection des Données s’insurge contre l’utilisation de pages Web masquées pour fournir les données personnelles des utilisateurs aux annonceurs. Il exige ainsi le consentement de l’utilisateur et la transparence des moteurs de recherche internet.

Johnny Ryan, le responsable politique de Brave, aurait découvert les prétendues pages internet cachées au cours d’un suivi portant sur l’activité de Google.

Google accroît l’efficacité des publicités ciblées

Google a utilisé un « étiquetage avec un traceur d’identification qu’il a fourni à des sociétés tierces qui se sont connectées à une page Web cachée », d’après le témoignage de Ryan.

La page web en question n’avait aucun contenu mis à part « une adresse unique » liée à l’activité de navigation de Ryan. L’employé de Brave a détecté l’envoi de son identifiant à huit sociétés adtech. Six pages distinctes se sont chargées du transfert d’informations personnelles après une heure de navigation.

Un analyste d’adtech a reproduit les conclusions de Ryan suite à la découverte des agissements illégaux de Google. Durant un mois, Brave aurait engagé des centaines de personnes pour vérifier ses dires.

à lire aussi :  France : l’AMF renouvelle la liste des crypto-entreprises identifiées comme potentiellement frauduleuses

Brave a fini par confirmer que les « identifiants de page internet secrète » du géant des moteurs de recherche étaient effectivement uniques à chaque utilisateur. De nombreuses entreprises de publicité ont eu alors accès aux données personnelles des internautes afin d’augmenter l’efficacité des annonces publicitaires ciblées.

Un porte-parole de Google a répondu :

« Nous ne diffusons pas d’annonces personnalisées et n’envoyons pas d’appels d’offres aux enchérisseurs sans le consentement de l’utilisateur ».

Que pensez-vous des accusations de Brave contre Google ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X