La Russie crée un paradis fiscal en Crimée, en réponse aux sanctions américaines

La Russie crée un paradis fiscal en Crimée, en réponse aux sanctions américaines

Actualités
21 avril 2018 par Victor

Les Etats-Unis adoptent des sanctions économiques strictes contre la Russie. Pendant ce temps, le Kremlin cherche à franchir les barrières financières en ayant recours aux crypto-monnaies.

De bonnes nouvelles pour les crypto-monnaies du côté de la Crimée

président de la Commission des marchés financiers soutient l'idée d'un paradis fiscal pour les crypto-monnaies en Crimée
Anatoly Aksakov, président de la Commission des marchés financiers

Anatoly Aksakov, le président de la Commission des marchés financiers de la Douma d’Etat russe, soutient l’idée d’organiser un paradis fiscal pour les crypto-monnaies, en Crimée. Cette initiative est d’ailleurs en marge du Forum économique international de Yalta. Il a déclaré :

Oui, un paradis fiscal en Crimée est une bonne idée. Ici, toutes les conditions sont réunies pour cela. En outre, les entreprises locales ont besoin d’investissements, et les attirer par des jetons est une bonne option.

Par conséquent, la Crimée pourrait devenir un lieu accueillant pour les échanges de crypto-monnaies et une juridiction ouverte aux projets d’Initial Coin Offering (ICO).

« L’exploitation minière (ndlr : de crypto-monnaies) pour la Crimée est une illusion. Mais l’ICO et l’échange de crypto-monnaies sont bien réels. Je sais que des organisations travaillent d’arrache-pied dans ce dossier, » a-t-il ajouté.

A plus forte raison, le Cryptoruble, la crypto-monnaies nationale de la Russie, doit avoir un centre d’émission unique, représenté par la Banque centrale. Pour l’instant, il n’y a aucun plan à ce propos, du moins pas dans les deux prochaines années. « Pourtant, ce sujet mérite réflexion, » a souligné Aksakov.

Se mobiliser autour de la Crimée et la région Kaliningrad

Alexander Shokhin soutient aussi l'idée d'un paradis fiscal pour les crypto-monnaies
Alexander Shokhin

Alexander Shokhin, à la tête du Russian Union of Industrialists and Entrepreneurs (RSPP), conforte également l’idée d’un paradis fiscal en Crimée. « Il faudrait créer des zones spécifiques aux installations nécessaires en Crimée et en Kaliningrad, » a-t-il suggéré dans une interview au média d’Etat en affirmant :

Je pense que la Crimée et la région de Kaliningrad sont toutes les deux aptes à obtenir ce statut de paradis fiscal. La région de Kaliningrad abrite depuis longtemps une sorte de zone de paradis douanier.

« Tout d’abord, je parle de ces structures qui sont communes au Luxembourg, aux Pays-Bas, et ainsi de suite, » a expliqué Shokhin. C’est une opportunité de lancement d’infrastructure compétitive, une chance qui doit être saisie. Certains changements notables, dont l’indulgence fiscale sans aucune charge fiscale devront être élaborés.

à lire aussi :  Blockchain Women Ireland : la nouvelle organisation de sensibilisation à la Blockchain

Que pensez-vous du paradis fiscal créé en Crimée en réponse aux sanctions américaines ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X