Ripple : vers une réglementation à l’échelle internationale ?

Ripple : vers une réglementation à l’échelle internationale ?

Actualités
25 octobre 2019 par Victor

Après avoir redoré son blason à travers une refonte de ses trois services, à savoir xRapid, xVia et xCurrent dans l’offre RippleNet, Ripple, la startup Blockchain basée à San Francisco, continue les grands déménagements en intégrant quatre nouvelles têtes dans son équipe de réglementation mondiale et en adhérant à la Blockchain Association.

Des personnages qui ont déjà fait leur preuve dans la réglementation du secteur financier

Craig Phillips, Ron Hammond et Susan Friedman vont désormais faire profiter leurs expériences à Ripple, en rejoignant l’équipe de réglementation mondiale de l’entreprise, basée à Washington.

Ayant travaillé pour le département du Trésor américain, où il a exercé les fonctions de conseiller, Phillips sera le conseiller de Ripple sur les questions de réglementation stratégique.

Friedman va, quant à elle, occuper le poste de conseillère en politique internationale, après avoir été la conseillère principale auprès du président de la CFTC, Heath Tarbert, en sa qualité de secrétaire adjointe du Trésor pour les marchés internationaux.

Pour sa part, Ron Hammond, qui fut l’assistant législatif du représentant Warren Davidson, s’est joint à la startup en tant que responsable des relations gouvernementales.

Michelle Bond, le quatrième homme de Ripple, en plus d’être un membre à part entière de son équipe de réglementation mondiale, fera partie du conseil d’administration de la Blockchain Association. Ce personnage justifie également d’expérience probante dans le domaine de la Blockchain, suite à une carrière réussie chez Bloomberg, et en tant que conseiller juridique principal auprès de la Securities and Exchange Commission et du comité bancaire du Sénat américain.

à lire aussi :  WOUHA ! Bitcoin Cash aura des "Smart Contract" et la tokenisation

Plus de participation dans l’industrie de la Blockchain

En plus de ce développement, la startup se serait également affiliée à la Blockchain Association, l’organisation à but non lucratif qui regroupe des défenseurs de la Blockchain et encourage son adoption dans le monde entier.

L’intégration de la société à cette association la mettra en contact avec de nombreux organismes de réglementation et lobbyistes travaillant dans l’espace Blockchain.

Ripple est plutôt confiant quant aux résultats probants du renouveau de son capital humain, aussi bien que pour la multiplication à grande vitesse du nombre de ses utilisateurs, qui mérite la réhabilitation de son réseau et de ses services.

Que pensez-vous du développement progressif de Ripple dans le secteur de la Blockchain ? Réagissez dans la section commentaire.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X