« La réglementation des crypto-monnaies, c’est le respect d’une promesse électorale »

« La réglementation des crypto-monnaies, c’est le respect d’une promesse électorale »

Actualités
29 novembre 2018 par Xavier

Pour l’élection du 16 février 2019, Atiku Abubakar, un des prétendants briguant la présidence au Nigeria, promet une réglementation du secteur des crypto-monnaies.

Accélérer l’économie nigériane par le biais des technologies naissantes

À l’heure où le Nigeria souffre de la récession de 2016 et de la chute des cours mondiaux du pétrole, Atiku Abubakar, ancien vice-président du pays de 1999 à 2007, s’engage à catalyser la croissance économique par la régulation de la Blockchain et des crypto-monnaies s’il remporte l’élection présidentielle.

Selon son document politique intitulé « Get Nigeria Working Again « (un client d’oeil à « Make America Great Again » de Trump), son gouvernement se dédiera à la création d’un programme global de Blockchain et de devise numérique afin d’offrir des possibilités d’emploi aux peuples nigérians et générer des revenus pour le gouvernement.

Un potentiel à exploiter

Lors du lancement de son plan d’action, le politicien a promis de faire en sorte que l’économie nigériane réponde aux défis économiques du XXIe siècle en suivant le rythme extraordinairement dynamique de la technologie.

Atiku Abubakar, le candidat du Parti démocratique du peuple (PDP), a assuré que pour exploiter les potentiels de la nouvelle économie, le parti doit encourager l’élaboration d’une politique globale sur la technologie du grand livre distribué et les crypto-monnaies par les agences gouvernementales compétentes.

Il a également soutenu que la réglementation procurera de la clarté dans cette industrie qui se compose actuellement de 1 800 types de devises.

Notons que le gouvernement nigérian s’est déjà associé à des startups locales pour développer une Blockchain dans le pays.

à lire aussi :  Bill Clinton sera le conférencier principal de Swell 2018 (Ripple)

En mars, Nigeria Deposit Insurance Corporation (NDIC), le régulateur nigérian, a mis en garde contre l’utilisation des crypto-monnaies pour des raisons d’insécurité des transactions.

Alors que près d’un Nigérian sur deux est exclu du système de bancarisation classique, le développement de la crypto-monnaie pourrait-il changer la donne ? Qu’en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X