Un candidat à une élection présidentielle promet d’adopter la crypto-monnaie en cas de victoire

Un candidat à une élection présidentielle promet d’adopter la crypto-monnaie en cas de victoire

Actualités
25 novembre 2018 par Océane

Candidat à l’élection présidentielle, le chef de l’opposition nigériane, Atiku Abubakar a promis d’introniser la crypto-monnaie dans le pays en cas de victoire. Cette déclaration a été suivie d’explications sur la nécessité des nigériens d’aborder la technologie comme source de développement. Il a donc mentionné dans son document politique les contours de ce projet ambitieux.

Un candidat ouvert à la crypto-monnaie

Ce n’est pas tous les jours qu’un candidat à la présidentielle inclut la crypto-monnaie dans son programme, pourtant Atiku Abubakar, ancien vice-président et candidat aux prochaines élections nigériennes a mis la technologie Blockchain en priorité dans une perspective de développement.

Cette mention spéciale sur l’ensemble de son programme porte ainsi sur une économie fondée sur le savoir et reposant sur les technologies de l’information et de la communication à savoir, la DLT.

Il déclare :

« Ma mission est de veiller à ce que l’économie nigériane soit à l’écoute des défis de l’économie de la connaissance du XXème siècle en respectant le rythme technologique incroyablement dynamique. »

Dans cette perspective, il annonce que son gouvernement (en cas d’élection) proposera un système d’alphabétisation de la technologie dans le programme scolaire des élèves de primaires jusqu’à l’université.

Aussi, page 49 de son programme, on peut lire :

L’élaboration d’une politique globale sur la technologie Blockchain et les crypto-monnaies par les agences gouvernementales compétentes. Les termes de ce mandat garantiront que ces zones sont réglementées et gérées de manière à offrir des possibilités d’emploi ainsi que des revenus au gouvernement et au peuple nigérians. La réglementation éclairera la prise de décisions éclairées dans cette industrie de 278 milliards de dollars qui compte 1 800 types de devises.

La technologie de la Blockchain vue d’un mauvais œil par le gouvernement

Malgré ces promesses, Atiku est encore loin d’appliquer ce programme car non seulement il sera face à 50 candidats, mais le gouvernement de son principal adversaire (le président actuel et aussi candidat) semble indécis sur la question de la crypto-monnaie.

à lire aussi :  L'Australie blockchainise les permis de conduire

Durant son mandat, Muhamadu Buhari n’est parvenu qu’à enquêter sur les points positifs et négatifs de la Blockchain sans pour autant se prononcer sur la réglementation, laissant les institutions financières décider de son sort. A cet effet, la Banque centrale nigériane s’est exprimée sur le caractère houleux de la crypto-monnaie en la qualifiant de « pari ».

De nombreux crypto-utilisateurs nigériens attendent de pieds fermes cette réalisation en espérant que la chance puisse tourner pour le candidat ouvert à la technologie. Dans son document politique, Abubakar déclare :

« Les nations qui prospéreront sont celles qui adoptent une approche globale et agile qui insufflent des progrès technologiques rapides dans tous les domaines de la gouvernance et de la politique pour traiter les problèmes de l’infrastructure technologique, financement et base de données insuffisants. »

Que pensez-vous du programme de Abubakar ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X