Bitfarms cherche à être présente à la bourse de Toronto

Bitfarms cherche à être présente à la bourse de Toronto

Actualités
7 avril 2019 par Océane

Bitfarms connu sous le nom de Blockchain Mining, est une société de minage dont les équipements miniers sont installés au Québec, et est enregistrée à la bourse d’Israël. La chute incessante du marché crypto au cours de l’année 2018 a finalement incité l’entreprise à la stratégie d‘envisager d’être listé sur la bourse de Toronto. Alors que Bitcoin a repris du poil de la bête, et que le marché a récemment explosé, Bitfarms cherche donc désormais à rejoindre la bourse de Toronto.

[Article édité en raison d’une erreur dans la première version]

Bitfarms reste rentable malgré la baisse de valeur du matériel minier

De nombreuses entreprises de minage ont fait les frais de la chute brutale de la crypto-monnaie. En perdant près de 90% de sa valeur, le cours des crypto-monnaies a entraîné un grand nombre d’investisseurs au fond du gouffre d’autant plus qu’il s’agit de la plus longue dynamique baissière de l’histoire.

Bitfarms, une firme minière enregistrée dans la bourse de Tel-Aviv a ainsi vu déprécier la valeurs de ses équipement miniers, soit une diminution de quelques 18,3 millions de dollars, après avoir néanmoins enregistré un bénéfice de 4,9 millions  de dollars au premier semestre 2018; d’un revenu de 22,3 millions $ au premier semestre; et de 11,5 millions $ au second trimestre 2018.

La société explique la baisse de son chiffre d’affaires par la baisse du prix du bitcoin et une augmentation de 81% de la difficulté de l’exploitation minière, et reste rentable malgré tout

A savoir : au 4ème trimestre 2017 un mineur S9 coûtait près de 3000 $, et ne vaut plus que 200 $ environ aujourd’hui.

Récemment, la société a demandé à s’inscrire à la bourse de Toronto en déposant son prospectus auprès de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario.

à lire aussi :  Nakamoto Game : un jeu de loterie basé sur la Blockchain

Tout miser à Toronto

Pour le moins qu’on puisse dire, Bitfarms joue une carte stratégique pour palier à la chute du cours du bitcoin et de la baisse de valeur des équipements miniers depuis 2017. Confiant sur l’avenir de la société, son directeur financier déclare :

« 2018 a été une année volatile pour le secteur de la crypto […] Malgré les difficultés, nous avons pu atteindre de nombreux objectifs de croissance opérationnelle en 2018. Nous avons également réussi à obtenir un important pipeline d’énergie renouvelable et économique qui nous permettra de continuer à croître et à évoluer à l’avenir. »

Que pensez-vous de cette tentative d’intégration de Bitfarms à la bourse de Toronto ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X