Près d’une trentaine de pays n’ont plus accès à la plateforme décentralisée de Binance

Près d’une trentaine de pays n’ont plus accès à la plateforme décentralisée de Binance

Actualités
5 juin 2019 par Clémentine

La plateforme d’échange décentralisée (DEX) de Binance aurait pris l’initiative de bloquer son accès aux crypto-utilisateurs répartis dans 29 pays.

Une liste de pays bien fournie

Un message d’information est automatiquement communiqué aux utilisateurs provenant de certaines régions lorsqu’ils tentent d’accéder à la plateforme.

Le message se lit comme suit:

« Il semble que vous accédiez à www.binance.org à partir d’une adresse IP appartenant à l’un des pays suivants : Etats-Unis, Albanie, Biélorussie, Bosnie, Birmanie, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République populaire démocratique de Corée, Côte d’Ivoire, région de Crimée d’Ukraine, Croatie, Cuba, Herzégovine, Iran, Irak, Kosovo, Liban, Liberia, Libye, Macédoine, Moldavie, Serbie, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Syrie, Venezuela, Yémen ou Zimbabwe « .

Hormis ce message, une fenêtre contextuelle avertit également les utilisateurs de la restriction de leur accès à l’interface de porte-monnaie via le site Web, et pour cause leurs adresses IP font parties des pays susmentionnés.

Le message se termine par la recommandation d’une liste de portefeuilles soutenant le réseau principal de Binance Chain (BNB), en guise de solution intermédiaire pour cette interruption non consentie des activités d’échange sur Binance DEX.

DEX n’est pas une plateforme décentralisée

Nombreux membres de la crypto-communauté ont déduit que le système Binance DEX n’était en réalité pas décentralisé.

Whale Panda, un utilisateur assidu sur Twitter, s’exprime sur qu’il pense être la réalité :

« Rappelez-vous qu’il n’a jamais été un DEX, alors arrêtez de le qualifier de DEX. C’est juste un mot qu’ils utilisaient pour pomper du BNB, ça ne devait jamais être décentralisé ».

Par ailleurs, le PDG de Binance, Changpeng Zhao sort de son silence, car il voit plutôt les choses d’un autre œil :

« Les messages transmis sont faux. binance.org (le site web) bloque certains pays ; DEX (la Blockchain) ne le fait pas, il ne peut pas. »

https://twitter.com/cz_binance/status/1135434923970457601

à lire aussi :  [ICO] IAGON : plateforme décentralisée qui révolutionne le Cloud

Que pensez-vous de la restriction de l’accès à la plateforme DEX faite aux utilisateurs de ces pays ? Faites-nous part de votre opinion dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X