La police néo-zélandaise saisit 6,7 millions de dollars néo-zélandais en crypto-monnaies dans une enquête de blanchiment de fonds

La police néo-zélandaise saisit 6,7 millions de dollars néo-zélandais en crypto-monnaies dans une enquête de blanchiment de fonds

Actualités
25 novembre 2019 par Xavier

Les autorités policières de la Nouvelle-Zélande ont procédé à la saisie de 6,2 et 6,7 millions de dollars néo-zélandais en crypto-monnaies à un individu impliqué dans le piratage de film en ligne aux Etats-Unis.

Des millions de dollars saisis sur deux comptes

Jaron David Mclvor, un ex-programmeur logiciel de 31 ans, a été soupçonné de piratage de films en ligne. Il a été dépouillé de 6,7 millions de dollars néo-zélandais en crypto-monnaies et 1,1 million de dollars néo-zélandais en fonds bancaires au cours de la mission dénommée Criminal Proceeds Recovery Act (CPRA).

Les autorités ont publié un communiqué de presse une heure après qu’ils ont effectué la saisie de 6,2 millions de dollars en crypto-monnaies et 800 0000 dollars en fonds bancaires d’un suspect, qui était encore non identifié.

La police aurait également confisqué 472 000 $ en crypto-monnaies et 377 000 $ en fonds bancaires d’un autre associé plus tôt ce mois-ci.

PayPal et l’Internal Revenue Service des Etats-Unis relaient l’information

Il est de la compétence du juge de la Haute Cour de décider si un individu s’est accaparé de biens et des avantages importants à travers des activités illégales, conformément au processus civil CPRA.

Mclvor, de Hamilton, a pu recevoir des millions de dollars d’un site internet illégal sachant qu’il a contribué à sa création.

La police néo-zélandaise l’a soupçonné de blanchiment de fonds suite aux actions combinées de l’unité de recouvrement des avoirs du Waikato et de l’Internal Revenue Service (IRS) des Etats-Unis.

PayPal a informé l’IRS sur ses rapports d’activités suspectes à propos de Mclvor, qui à son tour a informé l’unité de recouvrement des avoirs, a expliqué le sergent détective Keith Kay.

à lire aussi :  Singapour exonère fiscalement les services liés aux crypto-monnaies

Mclvor aurait perçu près de 2 millions de dollars du site internet de streaming.

« Introduire des fonds obtenus illicitement en Nouvelle-Zélande constitue un blanchiment d’argent et la police enquêtera en profondeur sur les avoirs de ceux qui se livrent à de telles activités, quel que soit l’endroit du monde où le crime est commis « , explique le sergent-détective Kay.

Et pourtant, Truc Tran, l’avocat du suspect dénigre les accusations perpétrées à l’encontre de son client.

Que pensez-vous de l’affaire Mclvor ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X