Plus de 500 millions de dollars en Bitcoin (BTC) passeraient entre les mains des criminels

Plus de 500 millions de dollars en Bitcoin (BTC) passeraient entre les mains des criminels

Actualités
4 juillet 2019 par Antoine

Le Bitcoin ne faillit pas à sa réputation de monnaie fétiche pour les criminelles, d’après une nouvelle étude de Chainalysis. Plus d’un demi-milliard de dollars en Bitcoin aurait transité à travers les réseaux criminels en 2019, d’après les révélations du cabinet de recherche.

Bitcoin et criminalité

Le constat est préoccupant pour ceux qui se livrent au trading du Bitcoin en toute légalité. Une étude récente de Chainanalysis suggère que le montant des transactions avec des bitcoins impliquées dans des activités illégales s’est chiffré à plus d’un demi-milliard dollars depuis le début de l’année.

« La situation ne va pas en s’améliorant pour les régulateurs financiers », annonce le rapport de Chainanalysis, qui anticipe plus d’un milliard de transactions « criminelles » en Bitcoin d’ici fin 2019.

Cependant, les révélations de Chainanalysis ne traduisent pas la faible proportion des transactions frauduleuses en Bitcoin sur l’ensemble des transferts effectués via la monnaie de Satoshi Nakamoto.

« Selon notre étude, le pourcentage total de Bitcoin identifié dans les services de trading était relativement faible. Seulement 0,61% de l’argent entrant dans ces services au cours des quatre années analysées provenait de sources illicites », soutient une autre étude de cabinet Elliptic.

Des activités illicites florissantes grâce au Bitcoin

Plusieurs places de marché sur le Darknet permettent de dépenser et recevoir anonymement du Bitcoin, créant ainsi un climat propice aux activités illégales. Sur ce réseau où se développent différentes formes de trafics, le bitcoin (BTC) est en pôle position des moyens de transferts, suivi par le Monero (XRM).

Pas plus tard qu’en juin, trois jeunes âgés de 22, 23 et 24 ans ont été condamnés par le Tribunal Fédéral de Boston pour vente de stupéfiants (MDMA, Kétamine, et Xanax) sur le Darknet. Les autorités américaines auraient saisi plus de 200 000 $ en BTC dans le cadre de l’affaire.

à lire aussi :  Björk : son prochain album pourra être acheté en bitcoin et d'autres

Selon Kim Grauer, la forte volatilité présente sur le crypto-marché ne semble pas freiner l’usage du Bitcoin sur le Darknet.

« Pour ceux qui veulent acheter quelque chose sur le Darknet, le fait que le prix du bitcoin fluctue n’a pas vraiment d’importance », a-t-il souligné.

Que pensez-vous de ces statistiques alarmantes concernant l’usage du Bitcoin dans les activités criminelles ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X