Playboy Enterprise mène une action en justice contre Global Blockchain Technologies pour fraude

Playboy Enterprise mène une action en justice contre Global Blockchain Technologies pour fraude

Actualités
19 août 2018 par Clémentine

Playboy Enterprises, la société mère de Playboy Magazine, mène une action en justice contre Global Blockchain Technologies (BLOC), alléguant qu’elle n’a pas respecté l’esprit de leur accord visant à incorporer la technologie de BLOC dans les plateformes médiatiques de Playboy.

Playboy et Global Blockchain Technologies ont conclu un accord partenarial

L’entreprise canadienne de crypto-monnaies a annoncé sa collaboration avec Playboy Enterprises en mai dernier.

Playboy ambitionnait de développer un projet aux côtés de BLOC pour intégrer le Vice Industry Token (VIC) à son service de divertissement en ligne pour adulte. Le partenariat comprenait l’acceptation des paiements en crypto-monnaies, encourageant l’utilisation des services avec des récompenses en jetons numériques. Le système d’incitation semblait être en bonne voie pour favoriser une réussite auprès des utilisateurs.

L’annonce de BLOC se lit comme suit :

« BLOC est heureux d’annoncer qu’il travaillera avec Playboy Enterprises Inc. pour développer un porte-monnaie numérique qui permettra l’intégration de Vice Industry Token (VIT) dans le portail média Playboy.tv. La combinaison du contenu de Playboy.tv et de la technologie de monétisation de l’engagement de VIT permettra aux utilisateurs d’être payés pour regarder des contenus vidéo. La société et Playboy marqueront le début d’une nouvelle ère de consommation médiatique qui enrichira l’engagement des téléspectateurs et modifiera la dynamique déséquilibrée du pouvoir médiatique en ligne au profit de l’auditoire. »

BLOC et Playboy en justice pour un désaccord sur le service TV de crypto-monnaies
AFP

Playboy Enterprises aurait-elle exagéré ?

BLOC aurait échoué sa mission, déshonorant sa part contractuelle, d’après un rapport de LA Times. Le site de divertissement pour adulte siégeant à Beverly-Hills affirmé que l’entreprise de monnaies numériques n’a pas encore intégré sa technologie à la plateforme Playboy dans les trois mois qui ont suivi la transaction.

D’ailleurs, une partie de la somme convenue n’a pas été transférée par BLOC, soit 4 millions de dollars.

L’entreprise de monnaies numériques pense détenir une « défense solide contre l’action en justice », déposée par Playboy Enterprises. En outre, elle « défendra vigoureusement cette action » devant les tribunaux.

à lire aussi :  L’Australie met la Blockchain au service de la sécurité sociale

BLOC aurait déclaré que les accusations étaient « frivoles » et que le désaccord entre les deux parties était tout simplement un « conflit normal ».

Que pensez-vous de la poursuite en justice de Playboy contre Global Blockchain Technologies ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.