Le Pays-Bas voudrait devenir la plaque tournante de l’Euro numérique

Le Pays-Bas voudrait devenir la plaque tournante de l’Euro numérique

Actualités
23 avril 2020 par Xavier

L’utilisation du numéraire constitue un risque élevé pour la propagation de la pandémie du COVID-19. Non seulement c’est un vecteur plausible pour la transmission du virus, mais il menace également de bouleverser les finances des particuliers. Certains pays, comme le Pays Bas, se tournent alors davantage vers les monnaies numériques.

Le meilleur terrain d’essai

De Nederlandsche Bank (DNB), la banque centrale néerlandaise, vient de publier un rapport dans lequel elle affirme sa détermination à jouer un rôle de premier plan dans la recherche et le développement de sa propre monnaie numérique. Ses ambitions la poussent même à vouloir intégrer l’équipe pour le déploiement d’une monnaie numérique à l’échelle européenne.

Ce rapport soutient que le pays serait le meilleur terrain d’essai pour la monnaie numérique des banques centrales (CBDC) de l’Union européenne. Il s’agit d’un projet que la BCE espère mener à terme afin de rendre les paiements transfrontaliers plus efficaces et abordables pour tous les États de l’Union Européenne.

En effet, le Pays-Bas est déjà dans un stade avancé dans l’abandon de l’utilisation de la monnaie physique. Pour preuve, deux tiers des paiements effectués sur le territoire se fait par voie numérique, une situation favorable pour lui attribuer un rôle majeur dans l’émission de l’Euro numérique.

La menace du Libra

En effet, les déclarations pour les projets de CBDC étaient déjà en pleine effervescence, et ce, indépendamment de l’avènement de la pandémie.

Le présent rapport a clairement indiqué que c’est la menace représentée par le lancement de Libra, le stablecoin de Facebook, qui a convaincu la DNB ainsi que d’autres banques centrales à envisager l’émission de leur propre monnaie numérique.

à lire aussi :  Kraken prend en charge le Franc Suisse CHF

Se positionnant en tête de liste, la Banque populaire de Chine, est en train de parfaire le développement de son CBDC, le yuan numérique, qui est une priorité absolue. Quant à la Corée du Sud et la Suède, elles ont déjà fait un pas dans l’élaboration des programmes pilotes pour évaluer la faisabilité de l’émission d’une CBDC.

Pensez-vous également que le Pays Bas est le meilleur endroit pour tester l’Euro numérique ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X