Patrick Byrne : les STO seront les « killers apps » de la crypto-monnaie

Patrick Byrne : les STO seront les « killers apps » de la crypto-monnaie

Actualités
24 juin 2019 par Victor

Dans une conférence Bunestorm Finance pour Fortune, le PDG d’Overstock.com, Patrick Byrne a expliqué que le facteur d’adoption de la crypto-monnaie se basait sur les Security Token (STO). Selon ses déclarations, les monnaies numériques ne connaîtront une large utilisation qu’à partir de ces actions tokénisées, qu’il qualifie de « killer apps » de la crypto-monnaie.

Security Token, le « killer apps » ?

Après 10 années d’existence, la crypto-monnaie demeure une science inaccessible aux yeux de la société de consommation, et ce, pour une simple raison : elle n’est pas pratique au quotidien.

Cette complexité, reconnue par la majorité des utilisateurs, constitue notamment un frein à son adoption et Patrick Byrne l’a bien mentionnée au cours d’une conférence Bunestorm Finance de Fortune, à New York.

Durant son intervention, le patron d’Overstock.com a expliqué qu’une technologie, voire une plateforme aussi révolutionnaire que la crypto-monnaie avait besoin d’un levier pour percer le marché global et a ainsi comparé les jetons de valeur mobilière comme « le Killer Apps » de la technologie.

Une solution qui ne promet rien

En pratique, l’écosystème crypto, voué à révolutionner le secteur des paiements via la Blockchain n’a réussi à se démocratiser que dans le domaine spéculatif, où seuls les traders et utilisateurs aptes à comprendre les rouages du minage et de la bourse sont capables d’en faire choux gras.

Ainsi, Byrne annonce que l’approche via des jetons de valeur mobilière (Security Token), une catégorie de jeton qui recèle des titres et actions faciliterait son adoption.

Ceci étant, le projet de STO n’est pas arrivé à percer le marché malgré de nombreux essais antérieurs, à l’instar des tokens de Harbour.

à lire aussi :  Capacité globale du système bancaire pour les cryptos : 1200 milliards de dollars d'après les experts

Cette société avait notamment incité à participater à investir dans des titres tokénisés pour une résidence, mais a rapidement échoué face à un conflit avec un prêteur hypothécaire.

Que pensez-vous de ces déclarations de Patrick Byrne sur les jetons de valeur mobilière ? Donnez-nous votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X