La Palestine veut s’affranchir du shekel israélien via les crypto-monnaies

La Palestine veut s’affranchir du shekel israélien via les crypto-monnaies

Actualités
24 juillet 2019 par Xavier

Dans l’éternel conflit israélo-palestinien, la dépendance de la Palestine à la monnaie nationale d’Israël serait un aveu de faiblesse, souligne le Premier ministre Mohammad Shtayyeh. Ainsi, le dirigeant envisage toutes les options qui s’offrent au pays pour s’affranchir du shekel israélien, quitte à se tourner vers les crypto-monnaies.

Une alternative offerte par les crypto-monnaies

Selon le Premier ministre israélien, il est urgent que la Palestine acquiert une autonomie par rapport à la monnaie nationale israélienne qui inonde l’économie palestinienne depuis des années.

« Il y a environ 25 milliards de shekels en circulation dans l’économie », a-t-il déclaré à la chaîne Palestine TV tout en ajoutant :

« Nous ne sommes pas obligés de rester dépendants du shekel ».

Ainsi, Mohammad Shtayyeh explore depuis peu l’option « crypto-monnaies” pour s’affranchir du shekel Israélien, rapporte le média local Al Monitor. En rappel, les accords économiques signés en 1994 entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) connus sous le nom de « Paris Economic Protocol » ont interdit aux Palestiniens le droit de frapper leur propre monnaie. Depuis, le shekel est devenu l’une des principales monnaies en circulation dans l’Etat de la Palestine.

L’usage de crypto-monnaies inutile?

Un professeur d’économie et de sciences sociales de l’Université de Najah, Bakr Shtayyeh a déclaré qu’il doutait que l’usage des crypto-monnaies soit économiquement viable ou pratique pour de nombreux Palestiniens. Plus important encore, selon le professeur, il n’est pas sûr que l’utilisation des crypto-monnaies puisse donner une indépendance financière à la Palestine.

« Si la Palestine a sa propre monnaie, pourra-t-elle empêcher Israël de retenir des fonds d’apurement des impôts ou de contrôler les points de passage et le mouvement des exportations et des importations ? Le problème de l’économie palestinienne n’est pas la monnaie mais une dépendance économique et politique complexe vis-à-vis d’Israël. »

Par ailleurs, en 2017, Azzam Shawwa, gouverneur de l’Autorité monétaire palestinienne, a annoncé son intention de mettre au point une monnaie numérique nationale dans les cinq prochaines années.

à lire aussi :  Canaan Creative lance le tout premier téléviseur capable de miner des crypto-monnaies

Que pensez-vous de cette décision de la Palestine ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X