Une organisation panafricaine réglemente le crypto-trading

Une organisation panafricaine réglemente le crypto-trading

Actualités
7 novembre 2018 par Océane

L’African Digital Asset Framework (ADAF) aurait lancé un projet pluriannuel pour promouvoir le crypto-trading en Afrique via une réglementation saine et assouplie.

Unifier le continent africain

L’ADAF, fondée et dirigée par trois organisations dont Raise, Kotani, alba.one, embarque aujourd’hui le crypto-trading au sein de sa plateforme logicielle open-source. Il importe alors d’appliquer des normes unifiées dans le cadre d’une meilleure gestion des crypto-monnaies prises en charge par l’ADAF.

« Le nouveau cadre vise à créer des normes transfrontalières et inter-territoriales liées aux services d’échange de crypto-monnaies et la technologie de la Blockchain », déclare Felix Macharia, le cofondateur.

Ces normes seront créées et appliquées sur la plateforme ADAF de sorte à inciter les changes d’actifs numériques entre les Africains et leur diaspora. Elles ont également pour but de promouvoir la Blockchain afin de stimuler l’intégration dans l’économique numérique.

Selon toujours Felix, les monnaies virtuelles telles que le bitcoin peuvent devenir le pilier d’une économie numérique sans frontières sur le continent.

Une aubaine

En Afrique, le commerce intra-continentale ne représente que 11 % du produit intérieur brut.

La nouvelle plateforme qui est construite sur l’idée de création collective pourvoira des offres politiques pour différents secteurs commerciaux. Elle fournira des informations sur les objectifs de développement durable et le leadership qui vont éclairer des membres de la crypto-communauté.

L’initiative panafricaine bénéficie d’un fort soutien national, entre autres, des ambassadeurs de l’Union africaine et de ses États membres, de la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que d’autres personnalités notables telles que l’ancien président de la République de Maurice, le Dr Ameenah Gurib-Fakim et la reine Diambi Kabatusuila Tshiyoyo Muata du Royaume du Kasaï en RDC.

à lire aussi :  EterBase obtient le feu vert de l’autorité de régulation du Liechtenstein

Que pensez-vous du nouveau cadre panafricain pour soutenir le commerce de monnaies virtuelles ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X