L’ONG Freedom of the Press Foundation accepte les dons de crypto-monnaies

L’ONG Freedom of the Press Foundation accepte les dons de crypto-monnaies

Actualités
22 juin 2018 par Clémentine

L’organisation à but non lucratif Freedom of Press Fondation (FPF), fondée en 2012, a annoncé qu’elle acceptait désormais les dons de crypto-monnaies. Ces dons seront investis à des projets promouvant la liberté d’expression et la liberté de presse.

Dénoncer les menaces qui pèsent sur la publication médiatique

Mainframe, une plateforme d’application décentralisée s’assure de résister à la censure, à la surveillance et à la perturbation des médias grand public. Elle a dernièrement fait un don de 1 000 Ethereum (ETH) à la FPF dans le cadre de sa campagne communautaire Proof of Heart. La société a conforté sa décision en affirmant :

« Le plaidoyer public devient d’autant plus puissant lorsqu’il est associé à l’innovation et à de meilleurs choix. Les deux organisations prévoient d’œuvrer dans un partenariat mutuellement bénéfique afin de faire pencher la balance en faveur de la lutte pour la liberté de l’information. »

Les deux organisations partagent un engagement commun pour la protection de la liberté d’expression, la promotion de l’utilisation des outils de sécurité numérique et la préservation du droit du public à l’information.

« Votre soutien nous permet de protéger les journalistes et les lanceurs d’alerte dans le monde entier, et aidera d’autres projets comme SecureDrop, le US Freedom Tracker, et l’archivage des médias menacés », peut-on lire sur la page dédiée aux donations.

La FPF accepte 5 crypto-monnaies

Le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Litecoin (LTC), le Zcash (ZEC) et le Bitcoin Cash (BCH) sont les principales crypto-monnaies légitimes acceptées par l’organisation.

Les membres du conseil d’administration de la FPF incluent des personnalités connues comme Glenn Greenwald, Daniel Ellsberg, Laura Poitras, et l’un des lanceurs d’alerte de renommée mondiale Edward Snowden.

à lire aussi :  Binance voit son service d’échange centralisé et la communauté DEX coexister pendant un certain temps

Aussi, le mouvement est attribué à un système de dénonciation open-source appelé Securedrop, co-créé par l’activiste Aaron Swartz.

Que pensez-vous de la FPF acceptant les dons en crypto-monnaies ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.