Bruno Le Maire : un penchant pour les crypto-monnaies et la Blockchain ?

Bruno Le Maire : un penchant pour les crypto-monnaies et la Blockchain ?

Actualités
19 mai 2018 par Antoine

Bruno Le Maire, le Ministre des Finances Français, est devenu le plus haut fonctionnaire européen à affermir son « soutien total et déterminé » envers les crypto-monnaies et la Blockchain.

Une situation alarmante pour les entreprises liées aux crypto-monnaies

Le Maire s’est adressé à Alex Stachtchenko, le cofondateur de la start-up française Blockchain Partner, autour d’un petit déjeuner.

J’étais néophyte il y a un an, mais à présent, je me suis pris de passion. Cela m’a pris un an. Faisons preuve de beaucoup de pédagogie avec nos concitoyens pour faire de la France la première place d’innovation Blockchain et de crypto-monnaies en Europe.

Il existe des obstacles au marché des crypto-monnaies et à l’adoption de la Blockchain – notamment, les pratiques anticoncurrentielles des banques traditionnelles. Nombreuses sont les institutions financières qui refusent l’ouverture et le maintien des comptes d’entreprise liés aux crypto-monnaies et à la Blockchain.

Un compte bancaire est essentiel pour la création d’entreprise en France.

« Sur ce sujet, entre l’Etat d’un côté et les promoteurs du projet de l’autre – je cite – les intérêts sont alignés, » a souligné Le Maire.

Les sociétés doivent garder les créateurs de valeur. Par ailleurs, si elles se tournent vers les banques étrangères, elles seraient exposées à des risques élevés de perdre leurs capitaux.

à lire aussi :  Élections en Californie : les dons en crypto-monnaies sont désormais interdits

Le Ministre semble être déterminé à plaider en faveur des crypto-monnaies auprès de la banque centrale française.

La question de l’imposition des revenus en crypto-monnaies

Une éventuelle exemption de taxe sur les échanges de crypto-monnaies a été mentionnée au cours de la discussion entre le Ministre Français et les entrepreneurs de Blockchain Partner.

Le Maire privilégie le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) comme manière de taxer les crypto-monnaies. Les crypto-monnaies ont été comparées aux métaux précieux. De ce fait, les entrepreneurs pourraient se protéger à long terme avec un régime moins « politique » et « risqué. »

Toutefois, aucune décision n’a été prise, car le Maire « souhaite approfondir les discussions sur les questions de compétitivité fiscale en particulier, à travers des échanges réguliers avec l’écosystème, afin de développer des mesures pertinentes et efficaces. »

En ce qui concerne les Initial Coin Offerings (ICO), Le Maire  a précisé qu’il est « nécessaire de professionnaliser les ICO et leur évaluation, que ce soit par des agences de notation indépendantes, le label AMF ou d’autres méthodes, afin de promouvoir l’adoption du grand public de manière durable et sécurisée. »

Le ministre de l’Economie et des Finances projette une mobilisation rapide d’ici l’automne. Il « souhaite discuter un maximum de sujets pour s’assurer que nous profitons de cet élan pour éliminer le plus d’obstacles possible au développement de l’écosystème français des crypto-monnaies. »

La France chante le vent du changement. Le territoire des crypto-monnaies tend à s’élargir au monde entier, la Chine mise à part.
Bruno Le Maire a été très optimiste sur l’industrie en disant :

Vous avez avec moi un soutien total et déterminé pour changer les choses.

Que pensez-vous des propos du Ministre Français de l’Economie et des Finances sur l’ouverture de la France aux nouvelles technologies, dont les crypto-monnaies et la Blockchain ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X