Le Nigeria élabore un cadre légal pour les crypto-monnaies

Le Nigeria élabore un cadre légal pour les crypto-monnaies

Actualités
27 juillet 2019 par Victor

Femi Gbajabiamila, le président de la Chambre des représentants nigériane, voudrait faire profiter son pays des vertus de la technologie Blockchain et des crypto-monnaies par l’élaboration d’un cadre règlementaire adéquat.

Le Nigeria se concilie avec la Blockchain

Ce projet de loi a été communiqué lors d’une visite du conseil d’administration de la Société nigériane d’assurance-dépôts (NDIC).

Le législateur nigérian considère la technologie Blockchain comme étant très prometteuse.

Etant donné que le monde ne prend pas à la légère les questions relatives aux crypto-monnaies et à la Blockchain, le Nigeria devrait rattraper son retard et s’impliquer davantage dans cette innovation à l’échelle planétaire.

La Chambre des représentants s’est donc résolue à fixer des cadres juridiques pertinents pour la technologie Blockchain et cette nouvelle classe d’actifs.

Une priorité pour le cadre réglementaire

L’instauration d’un cadre réglementaire contrôlant les crypto-monnaies devient actuellement une nécessité pour tout pays.

Plus tôt cette année, des milliers d’investisseurs nigérians auraient été escroqués pour des millions de dollars en crypto-monnaies par Paxful, une société de crypto-monnaies basée en Estonie.

De telles situations déplorables justifient largement cette volonté de mettre en place un cadre légal, afin que la crypto-communauté nigériane ne soit pas exposée à des actes répréhensibles.

Voulant asseoir les fondations du nouveau projet de loi, le législateur tient à apporter des précisions sur les rôles de la NDIC (Nigerian Deposit Insurance Corporation).

Tout comme le Federal Deposit Insurance Corporation, aux Etats-Unis, la NDIC protège les acteurs du secteur bancaire nigérian, un secteur qui est de nos jours de plus en plus démocratisé.

à lire aussi :  Bitcoin : illusions perdues, espoirs incertains ?

Il ne s’agit nullement ici de permettre un cumul de fonction, de sorte que celle-ci empiète les rôles assignés traditionnellement à la Banque centrale. Toutefois, la chambre des représentants nigérians envisage d’élargir les champs de compétence de la NDIC.

Que pensez-vous de cette avancée du Nigeria en termes de réglementation des crypto-monnaies? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X