Neo et Ontology lancent une solution d’interopérabilité Blockchain pour l’internet du futur

Neo et Ontology lancent une solution d’interopérabilité Blockchain pour l’internet du futur

Actualités
21 juillet 2019 par Océane

Les deux géants du secteur des crypto-monnaies Neo et Ontology unissent leurs forces pour créer un protocole interopérable qui devrait stimuler le développement de l’internet nouvelle génération.

Internet et Blockchain font bon ménage

Neo et Ontology sont en pourparlers pour développer une plateforme open-source inter-Blockchain, basée sur un protocole d’interopérabilité.

Da Hongfei, le fondateur du Neo, veut faire de NEO 3.0 la plus importante des plateformes blockchain au monde d’ici un an.

Avec l’internet nouvelle génération, une toute nouvelle plateforme verra le jour, propulsant NEO à un niveau supérieur en termes de technologie. Quant à Ontology, la plateforme profitera d’un cadre d’identité décentralisé.

« Semblables aux applications iOS qui peuvent interagir avec les applications Android ou les utilisateurs Alipay avec les utilisateurs PayPal, notre système permettra aux développeurs de dApps (applications décentralisées) et aux […] entreprises d’accéder à un plus grand réseau d’opportunités de croissance », a expliqué Da Hongfei.

Les fonctionnalités du nouveau protocole

La volonté d’interopérabilité des deux géants chinois concerne quatre aspects fondamentaux.

  • Premièrement, Neo et Ontology visent l’élaboration « d’approche respectueuse de l’environnement des Blockchain membres ». Cela signifie qu’aucune crypto-monnaie ne sera émise par le protocole partenarial. Aucun système de contrat intelligent dédié ne sera mis en place également.
  • Deuxièmement, une barrière de base d’entrée s’impose. Le développement de nouvelles couches de protocole et la modification des protocoles existants ne nécessitent pas l’appui du projet Blockchain.
  • Troisièmement, les transactions inter-Blockchain doivent atteindre leur finalité. En outre, Neo et Ontology se concentrent sur l’utilisation croissante des dApps – en prenant en charge les interactions de contrat intelligents entre les blockchains par exemple.
  • Quatrièmement, les deux entreprises doivent se consacrer à l’optimisation de la sécurité transactionnelle et interactionnelle entre les blockchains – étant conscientes des risques encourus par les utilisateurs de la DLT. Néanmoins, aucun détail à ce propos n’a encore été publié pour l’instant. Le nouveau mécanisme de sécurité technique et opérationnel sera mis en œuvre dans un avenir proche.
à lire aussi :  Da Vinci Capital lance une STO pour Gett Taxi

L’interopérabilité : une préoccupation mondiale

L’esprit de collaboration favorise le développement de l’interopérabilité selon les fondateurs de Neo et Ontology. Grâce à cela, la plateforme mondiale inter-blockchain pourra voir le jour et gérer les applications dans la vie réelle.

D’autres entreprises se joignent à l’effort, pour ne citer que ETC Labs, l’incubateur Ethereum Classic.

La société Blockchain ConsenSys a suggéré l’introduction de normes d’interopérabilité et d’évolutivité en Europe étant donné le nombre croissant d’entreprises qui songent à l’internet du futur.

Que pensez-vous du projet d’internet nouvelle génération mis en œuvre par les géants chinois Neo et Ontologie ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X