Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, souhaite bannir le Libra du sol européen

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, souhaite bannir le Libra du sol européen

Actualités
13 septembre 2019 par Océane

Lors de l’ouverture de la conférence de l’OCDE sur les controverses liées aux crypto-monnaies, Bruno Le Maire a préconisé ouvertement l’interdiction de l’usage du Libra sur le sol européen.

« La souveraineté monétaire des Etats est en jeu »

Les propos du ministre français des Finances concernant le refus de l’implantation de la crypto-monnaie de Facebook en Europe revêtent des soucis purement économiques. Bruno Le Maire anticipe que le Libra gagnerait facilement du terrain dans les pays à monnaie faible, provoquant ainsi une forte tendance à ériger la crypto-devise en monnaie officielle.

« Toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables », affirme le ministre.

Par ailleurs, les menaces que représente le Libra en termes de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme inquiètent Bruno Le Maire au plus haut point.

ll réitère ainsi sa position qui était déjà ferme depuis la réunion du G7 Finances à Chantilly en juillet, selon laquelle la crypto-monnaie de Facebook ne fera pas exception aux procédures établies pour la lutte contre ces pratiques répréhensibles.

Le problème du Libra reste ouvert

De vives réactions surgissent de partout avec l’annonce mi-juin de l’avènement de la devise numérique de Facebook, que ce soit de la part des institutions bancaires, des responsables politiques ou encore des autorités financières.

La question de la stabilité financière ne laisse pas insensibles les différentes parties concernées. Benoît Coeuré qui est un membre du directoire du comité de la BCE, a affirmé récemment qu’il n’est pas sage de donner aux géants des crypto-monnaies une large marge de manœuvre, à défaut d’une réglementation transparente.

à lire aussi :  La Haute Cour du Zimbabwe lève l’interdiction des crypto-monnaies

La BCE reste toutefois sur la défensive et s’est prononcée pour la création d’une monnaie numérique publique.

« Nous pourrions avancer dans cette voie lors des prochaines assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale en octobre », ajoute Bruno Le Maire.

Que pensez-vous des propos du ministre français des Finances sur le Libra de Facebook ? Laissez vos commentaires dans la section ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Un commentaire

  • BOSSOU

    Le Ministre français mène une analyse axée sur la défense de la monnaie européenne. Mais il oublie que l’avènement de Libra fait partir d’une évolution et d’une révolution du monde. Il faut évoluer avec le Monde. Avant de bannir le Libra il faut parvenir à bannir le réseau FACEBOOK des territoires européens . est-ce que ce n’est pas une lutte d’avance perdue ? des pays sont aller avec toute leur force contre le Bitcoin . Et pourtant Bitcoin s’est imposé. La réflexion sur l’adoption de Libra dois être autre que de rêver à sa suppression.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X