Mastercard dépose un brevet via une banque de réserve fractionnaire

Mastercard dépose un brevet via une banque de réserve fractionnaire

Actualités
30 octobre 2018 par Victor

Mastercard a déposé un brevet traitant des réserves fractionnaires pour stocker simultanément les monnaies fiduciaires et les crypto-monnaies. Les fonds seront placés dans une banque hybride qui combine le système des banques traditionnelles et de la Blockchain pour profiter aux utilisateurs des deux monnaies.

Mastercard retourne vers la crypto-monnaie

Pour le moins qu’on puisse dire, Mastercard est une des plus grandes sociétés de système de paiement/retrait au monde. Elle pensait ne pas pouvoir concevoir les conséquences d’un changement de cap avec l’introduction de la crypto-monnaie, qui est pourtant en quête de reconnaissance depuis 10 ans.

Pourtant, au fur et à mesure que la Blockchain gagne du terrain à travers les partenariats avec les grandes institutions, Mastercard a revisité son jugement initial et fini par y trouver quelque chose d’exploitable.

Aussi, elle a déposé un brevet (demande 20180308092), qui consistait à rallier la technique bancaire traditionnelle avec la Blockchain via un stockage de réserve fractionnaire, autant valable pour les crypto-monnaies que les devises fiduciaires.

Quel objectif ?

La proposition de Mastercard est simple, il suffirait de joindre les avantages des deux systèmes de sorte à parvenir à une gestion plus saine des avoirs (crypto-monnaie/monnaie fiduciaire). Dans ce contexte, l’incorporation de la technologie Blockchain sans ses maux (risques de pertes de clés) améliorerait le système de transactions des avoirs en contournant les procédures usantes de la banque traditionnelle.

Une plateforme hybride et une carte de crédit crypto-fiduciaire en l’occurrence apporteraient plus de sécurité et de fluidité. Voici comment Mastercard explique ce brevet :

« Il est nécessaire d’améliorer le stockage et le traitement des transactions utilisant des crypto-monnaies. Les réseaux de paiements existants et les systèmes de traitement des paiements utilisant la monnaie fiduciaire sont spécialement conçus pour stocker et protéger en toute sécurité les informations d’identification du consommateur. »

La mise en œuvre de ce projet rapporterait beaucoup aux deux types de systèmes.

à lire aussi :  Les utilisateurs de Linux sous la menace croissante du cryptojacking

Toutefois, cette quête de sécurité via les banques (et leur pratique) n’est pas très représentative de la philosophie de la Blockchain, qui a toujours recherché le moyen de fuir les contrôles et les techniques de centralisation. Faut-il croire que la crypto-monnaie ne peut trouver son chemin seul ?

Que pensez-vous de ce brevet de Mastercard et de celui  pour accélérer les transactions en crypto-monnaies ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X