Le « margin trading » : une baguette magique du crypto-trader ?

Le « margin trading » : une baguette magique du crypto-trader ?

Actualités
3 septembre 2018 par CanardCoinCoin

L’enthousiasme général pour les crypto-monnaies n’a pas rendu tous les représentants de la crypto-communauté fabuleusement riches. Seul un petit nombre d’entre eux ont réussi à réaliser un très bon bénéfice. La plupart des crypto-trader étaient dans le rouge. Comment et pourquoi cela s’est-il produit ? Est-ce que cela s’est produit à cause du manque d’actions professionnelles des nouveaux traders, ou bien les racines du problème sont beaucoup plus profondes ?

Nous avons parlé de cela et de beaucoup d’autres choses avec le représentant du courtier Forex Larson Holz IT Ltd, le chef du contrôle et de l’audit, Alexander Smirnov.

Alexander Smirnov, de LH-Crypto

Le trading des crypto-actifs a rendu certains traders riches, mais la plupart des autres se sont séparés d’une grand partie de leur capital lors de la chute du bitcoin et ont été déçus par le trading des crypto-monnaies. Pourquoi cela s’est-il produit ? Toute la faute est-elle à mettre uniquement sur le dos investisseurs eux-mêmes ?
Alenxander Smirnov (AS) : C’est une très bonne question, à laquelle il est beaucoup plus difficile de répondre qu’il n’y paraît à première vue. La croissance rapide de la valeur des crypto-monnaies a fait tourner la tête de nombreuses personnes. Plus récemment, le prix du bitcoin pouvait augmenter de 20 à 25 % en une semaine. Le désir de gagner de l’argent, tout en faisant un effort minimum, attire vers les crypto-bourses beaucoup de joueurs qui n’avaient qu’une petite idée d’où ils viennent, ce qu’ils vont faire, et où ils mettaient les pieds. Les jeunes crypto-traders qui n’ont pas prit la peine d’apprendre sérieusement le trading ont vraiment perdu 70, ou même 80 % de leur dépôts intial suite à la première chute du prix du bitcoin. Mais cela ne s’est pas seulement produit parce que les décisions des investisseurs étaient trop risquées ou irréfléchies . C’est juste le crypto-trading, dans la forme sous laquelle il leur a été offert, qui s’est avéré être un jeu à sens unique, dont les règles sont écrites de telle sorte qu’un utilisateur ordinaire dans 99% des cas est plus susceptible de perdre que de gagner.

Qu’entendez-vous par là ?
AS  : Les fonctionnalités des plateformes sur lesquelles les crypto-traders ont commencé à trader n’ont pas connu de grandes nouvelles fonctionnalités. Peut-être que, si les gens avaient étudié attentivement les règles du jeu, rien de tout cela ne serait arrivé, mais tous les gens se sont précipités pour faire du trading, et seulement en réalisant que les choses ne se déroulaient pas aussi bien que nous le voudrions, ont commencé à creuser un peu plus le sujet. La réalité s’est avérée dure : derrière les belles paroles sur la « libération » des monopoles, sur le trading sans entrave des actifs à haut rendement et le passage à une nouvelle économie indépendante, il y avait une conception plutôt primitive pour siphonner l’argent de la population.

à lire aussi :  Steve Wozniak : "le Bitcoin est de l’or numérique pur"

Donc vous dites que c’était un piège ?
AS : Pensez-y : 99% des bourses de crypto-monnaies n’ont pas de fonctionnalité à la fois pour l’analyse simple et technique, il est souvent impossible d’y mettre des stop-losses, mais il y a de gros boutons « acheter » et « vendre ». Pour toute personne plus ou moins expérimentée à première vue, il sera clair qu’il n’est pas très judicieux d’utiliser de tels sites, car il ne s’agit pas tant d’un site de trading que d’un casino, où rien ne dépend des actions d’un trader en général.

Mais les crypto-trader qui venaient pour gagner de l’argent ne semblaient pas gênés par l’interface ou des fonctionnalités très limitées…..
AS : Absolument. De plus, la fidélité des crypto-traders était presque illimitée : les gens croyaient, et croient toujours qu’il est tout à fait normal d’avoir des interruptions de service régulières sur les plates-formes, des « mises à jour techniques » au mauvais moment, l’incapacité d’effectuer des transactions avec des actifs sur plusieurs jours et même un piratage à grande échelle ! Pendant 2 à 3 jours, le prix du crypto-actif peut à la fois s’envoler et tomber au plus bas, et les gens attendent simplement que la crypto-bourse redémarre les serveurs ! Mais un tel « simplement » coûte des dizaines ou même des centaines de millions de dollars de pertes nettes dues à l’incapacité de se débarrasser de l’actif qui a commencé à devenir nettement moins !

Vous pensez que le trading des crypto-monnaies est une véritable escroquerie ?
AS : Bien sûr que non. Ne vous détournez pas du crypto-trading après des premiers échecs. Comme vous le savez, ils apprennent de leurs erreurs, et ceux qui ont réussi à combler leurs lacunes continueront de traiter les opérations boursières de façon beaucoup plus responsable. La taille du dépôt initial a diminué de moitié, trois fois ? Ça n’explique rien. Des positions correctes et plusieurs transactions réussies vous ramèneront au succès, et le votre capital à son état d’origine.

Mais comment trader si le compte est presque vide ?
AS : Avoir un environnement de trading convenable serait la bonne réponse à cette question : le trading sur marge (margin trading). Au sens large, c’est d’effectuer des transactions de trading au détriment des fonds de crédit mis à la disposition du trader par le courtier sous la garantie d’un certain dépôt. La beauté de ce métier est qu’avec seulement 1 000 $ de vos propres fonds, vous pouvez ouvrir une position pour 500 000 $ ou même 1 000 000 000 $. Si la transaction est réussie – tous les profits (moins les intérêts sur l’effet de levier) sont à vous, si ce n’est pas le cas – en général, vous ne risquez que votre dépôt.

à lire aussi :  Huawei ajoute un porte-monnaie Bitcoin à son App Store

C’est-à-dire que le risque est présent dans tous les cas ?
AS : Toutes les transactions boursières sont basées sur le risque. La question est de savoir à quel point ce risque est grand et justifié. Le trading sur marge est un outil vraiment pratique qui peut donner à un trader de très bons résultats s’il suit quelques règles simples mais très importantes.
Tout d’abord, un trader qui réussit ne se soucie pas de savoir si le marché est en croissance ou en baisse : il gagne sur les mouvements de prix. Un actif connait une hausse de prix – un trader ouvre une position longue, devient moins cher – il prend une position plus courte. Deuxièmement, un bon trader ne travaille jamais avec un seul actif. Il passe de la crypto-monnaie vers le fiat (monnaie fiduciaire) et vice-versa. . Mais le plus important est de comprendre que le succès d’un trader ne dépend pas seulement de ce qu’il fait, mais aussi de l’endroit où il le fait. Les gens qui savent comment compter l’argent ne s’attarderont jamais dans des sites qui sont un endroit trop en vu et qui pourraient être un endroit où quelqu’un peut voler quelque chose.

Vous aimeriez insinuer qu’il vaut mieux ne pas jouer avec les crypto-bourses ?
AS : Je n’insinue pas, mais je dis que les sociétés de courtage traditionnelles qui ont une fonctionnalité pour travailler avec des crypto-instruments semblent préférables aux crypto-bourses ordinaire, du moins grâce à l’utilisation des terminaux de trading Meta Trader 4 et Meta Trader 5. Le premier courtier initialement spécialisé dans le crypto-trading a été LH-CRYPTO. Il propose pour un crypto-trader tous les instruments de trading connus actuellement à partir d’un seul compte. Pour l’instant, ce site, tant en termes de fonctionnalité que de termes de l’échange, n’a tout simplement pas de concurrents dignes de ce nom.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :