Les liquidateurs de Cryptopia publient leur premier rapport financier

Les liquidateurs de Cryptopia publient leur premier rapport financier

Actualités
4 juin 2019 par Clémentine

Les liquidateurs de l’entreprise Cryptopia ont enfin publié un premier rapport suite aux difficultés financières qu’elle a traversées.

Une restitution de biens sans précédent

L’ancienne plateforme de trading crypto Cryptopia a subi un piratage de grande envergure en janvier 2019, précipitant sa faillite et engendrant de multiples dettes.

Grand Thornton, l’entreprise chargée de liquider les avoirs de la défunte entreprise a souligné une dette d’un montant de 4,22 millions de dollars.

Certaines demandes d’indemnisation devraient également se formuler dans les mois à venir, ce qui augmentera la somme totale due.

Quant aux droits des employés relatifs aux données du compte de liquidation, ils sont estimés aux alentours de 318 000 $.

David Ruscoe et Russell Moore, les deux responsables de la liquidation de l’ancienne crypto-bourse, s’attellent à récupérer les crypto-monnaies dilapidées lors du piratage.

Le tribunal néo-zélandais leur a permis d’utiliser d’autres monnaies numériques durant le processus de récupération. Néanmoins, aucune échéance exacte n’a été communiquée.

« Nous connaissons et comprenons la frustration des clients de Cryptopia. Comme il n’existe aucun précédent juridique sur les biens en crypto-monnaies en Nouvelle-Zélande et dans le monde, la distribution de ces biens et la conduite générale de la liquidation nécessiteront des directives importantes de la part des tribunaux néo-zélandais », peut-on lire dans un document publié par le cabinet juridique chargé de l’affaire.

Le marché en baisse affaiblit Cryptopia

La crypto-bourse comptait plus de 2,2 millions d’utilisateurs enregistrés à travers le monde. La tendance haussière du Bitcoin menant à son sommet historique impressionnant de fin 2017 a inspiré le lancement de Cryptopia en début 2018.

à lire aussi :  "La Chine pourrait anéantir le Bitcoin", selon un rapport

Pour son lancement, la société a dû conclure de nombreux contrats à long terme et à coût élevé afin de fournir l’infrastructure requise dédiée aux transactions de ses clients.

Néanmoins, la chute des prix de 2018 a fragilisé les comptes de la crypto-bourse.

Elle s’est vu obligée de réduire ses dépenses pour limiter les pertes lors des crypto-trading.

Le piratage n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase déjà plein de Cryptopia.

Les pertes sont estimées à 16 millions de dollars environ. L’enquête de la police néo-zélandaise sur le piratage est encore en cours.

Que pensez-vous de la chute de Cryptopia ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, avmoyenne 2,33 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X