Les législateurs sud-coréens légalisent de nouvelles ICO – sous certaines conditions

Les législateurs sud-coréens légalisent de nouvelles ICO – sous certaines conditions

Actualités
5 mai 2018 par Océane

Les législateurs sud-coréens visent à obtenir l’approbation d’un nouveau projet de loi cette année. Hong Eui-rak, du parti démocrate, dirigeant un groupe composé de 10 politiciens, tend à légaliser les Initial Coin Offering (ICO), d’après un rapport de Korea Times.

Le rôle des législateurs dans l’élimination des incertitudes politiques

Depuis septembre 2017, les ICO sont interdites en Corée du Sud, ce qui constitue le premier obstacle du projet de loi. Toutefois, les législateurs prévoient de rendre uniquement légaux les ICO des centres de recherche et des organisations publiques se concentrant sur le développement de la Blockchain. Les entreprises privées ne sont pas mentionnées dans le rapport.

« Le projet de loi vise à légaliser les ICO sous la supervision du gouvernement, » a déclaré Eui-rak, lors d’un forum sur les ICO et la technologie Blockchain à l’Assemblée nationale de mercredi dernier. « L’objectif principal (de la législation) est d’aider à lever les incertitudes auxquelles font face les entreprises liées à la Blockchain. »

La Corée du Sud est prête à légaliser certaines nouvelles ICO

Chung Sye-kyun, président de l’Assemblée nationale

Chung Sye-kyun, le président de l’Assemblée nationale, a déclaré :

La Blockchain et les crypto-monnaies peuvent être utilisées dans divers secteurs publics pour de bonnes causes. Compte tenu de leur potentiel, nous devons travailler pour réduire les incertitudes politiques auxquelles elles sont confrontées.

Les ICO ne peuvent « empêcher les consommateurs d’endommager le marché, parce qu’ils surchauffent en raison d’une forte demande de créances spéculatives, provoquée par une augmentation de la fraude liée aux ICO. » Yong, le vice-président du FSC, la commission du service financier du pays, a réitéré cette information. Les bourses de crypto-monnaies ont également interdiction de passer par une ICO pour les collectes de fonds.

à lire aussi :  [ICO] Acorn : réalisez votre financement participatif

Malgré cette restriction, l’industrie est en plein essor dans le pays. Bithumb, le plus grand site d’échange de crypto-monnaies de Corée du Sud, gère un volume de transactions quotidiens de près d’un milliard de dollars. Il a réalisé un bénéfice net de 427,1 milliards de wons soit environ 399,7 millions de dollars en 2017, c’est-à-dire 171 fois plus qu’en 2016.

Même si le prix du Bitcoin est beaucoup plus élevé en Corée du Sud que n’importe où ailleurs, les crypto-monnaies sont si populaires que la communauté autour de l’industrie Blockchain s’accroît de jour en jour.

Que pensez-vous de la légalisation de certaines ICO en Corée du Sud ? Cela pourrait-elle mener à une légalisation globale dans le futur ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X