Les jumeaux Winklevoss veulent créer le « Nasdaq du bitcoin » – [France 24]

Un petit article tiré texto de France24:

Gemini doit devenir la première place d’échange américaine de la célèbre monnaie dématérialisée bitcoin. Ce projet est porté les frères Winklevoss, célèbres pour avoir affirmé être les vrais inventeurs de Facebook.

Les frères jumeaux Winklevoss, célèbres pour avoir clamé pendant des années qu’ils étaient les vrais inventeurs de Facebook, ont l’intention de créer le « Nasdaq du bitcoin ». Tyler et Cameron Winklevoss ont même déjà trouvé un nom pour cette nouvelle place d’échange de la monnaie dématérialisée et décentralisée : Gemini, soit « jumeaux », en latin.

Leur projet, décrit dans une lettre ouverte publiée le vendredi 23 janvier, est à quelques clics de devenir réalité. Les deux frères ont déjà recruté l’équipe pour gérer une telle salle des marchés, développé le logiciel qui servira à traiter les transactions et mis en place l’infrastructure. Il ne leur manque plus que l’accord des autorités américaines, ont-ils expliqué au « New York Times ».

L'un des jumeaux Winklevoss

L’un des jumeaux Winklevoss

« Nous cherchons à établir la première bourse d’échange [de bitcoin] entièrement régulée, intégralement légale et basée à New York », affirment les deux frères dans leur communiqué. Le but est d’attirer davantage d’investisseurs institutionnels en leur fournissant un cadre sûr sur le sol américain.

Déficit de confiance

Actuellement, pour vendre et acheter des bitcoins, il faut passer par des sites d’échange de devises en ligne, dont le siège physique peut se trouver n’importe où dans le monde et qui ne sont soumis à aucun contrôle. Pas de quoi susciter la confiance des investisseurs.

Même des places d’échange reconnues peuvent réserver des mauvaises surprises. L’effondrement inattendu de Mt. Gox, qui a longtemps été la première plateforme au monde de transactions en bitcoin, a sérieusement ébranlé, en février 2014, la confiance dans cette monnaie décentralisée. Plusieurs millions d’euros en bitcoin ont disparu du jour au lendemain – ou presque -, à la suite de ce qui a été présenté comme un piratage du site. Son PDG, le Français Mark Karpelès, est soupçonné de fraude dans cette débâcle.

Pas d’embrouille de ce genre avec Gemini, assurent les frères Winklevoss. Pour convaincre, ils ont annoncé qu’une banque new-yorkaise, dont le nom n’a pas encore été rendu public, allait participer à l’aventure. Il sera possible d’y déposer en lieu sûr les bitcoins utilisés pour faire des transactions sur cette place de marché d’un nouveau genre.

Preuve de leur dévouement à la cause bitcoin, les deux fondateurs de Gemini financent avec leur propre argent cette entreprise. Ils ont les moyens : après des années de bataille, ils ont conclu un accord, en 2011, avec Facebook qui les a rendus plus riches de 65 millions de dollars.

Intérêts financiers contre idéal du bitcoin

Ce dévouement s’explique, en partie, par l’intérêt financier évident des frères Winklevoss à la bonne santé du bitcoin. Depuis 2012, ils ont investi plusieurs millions de dollars en bitcoin et sont, également, les créateurs du premier fonds d’investissement qui doit opérer uniquement en bitcoin.

Problème : la valeur du bitcoin a été divisée par quatre en 2014, ce qui n’arrange pas les affaires des jumeaux. Ils estiment que cette descente aux enfers vient du manque de confiance du grand public dans le bitcoin. “Le consommateur a besoin d’être protégé”, écrivent-ils ainsi dans leur communiqué. Gemini est censé remettre la monnaie dans le droit chemin de la confiance.

Mais cette initiative est loin de plaire à tous les amoureux de la première heure du bitcoin. Certains commentaires postés au bas du communiqué soulignent qu’une telle initiative « serait contraire à l’esprit » de la monnaie. Crée en 2009, le bitcoin est censé être à la fois une monnaie et un nouveau mode de paiement qui permet de contourner les intermédiaires traditionnels comme les banques. Il serait donc urgent, pour les puristes, de maintenir le bitcoin hors de portée des régulateurs.

via Economie – Les jumeaux Winklevoss veulent créer le « Nasdaq du bitcoin » – France 24.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Sois le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz