Les jetons de type valeur mobilière sont l’avenir, d’après le PDG de Polymath

Les jetons de type valeur mobilière sont l’avenir, d’après le PDG de Polymath

Actualités
19 septembre 2018 par Clémentine

2017 a été une année fructueuse pour les crypto-monnaies, favorisant la popularité croissante des Initial Coin Offering (ICO). Cependant, les arnaques en tout genre ont accompagné l’utilisation des ICO, suscitant un travail acharné de la part des autorités de régulation.

Trevor Koverko, le PDG de Polymath, pense que les ICO pourraient lentement disparaître – ouvrant la voie à la prochaine grande révolution dans la crypto-industrie.

Focus sur les jetons de type titre financier

La difficulté à instaurer une régulation adaptée et la prise de conscience oppressante de l’utilité des crypto-monnaies incitent à l’utilisation des jetons numériques de type valeur mobilière.

Néanmoins, ces derniers sont plus difficiles à adopter et sont plus coûteux par rapport aux crypto-monnaies classiques. Aussi, peu de sites d’échange de crypto-monnaies prendront en charge les jetons de type titre financier.

Les régulateurs seraient tenus d’examiner minutieusement les tokens, conformément à la réglementation en vigueur et la norme KYC. Cependant, la Securities and Exchange Commissionn US (SEC) considère déjà les jetons numériques de type valeur mobilière comme des titres.

Il n’y a pour l’instant qu’un nombre limité de jetons de type instrument financier, le processus de création étant extrêmement complexe.
Trevor Koverko a expliqué :

« Binance ainsi que tous ces autres grands marchés ont beaucoup de liquidités. Pourtant, peu investissent dans la production de jetons de type valeur mobilière. Si vous échangez un titre sur votre bourse, cela implique que vous êtes un régulateur et êtes membre de la SEC. Tout le monde évite de lister les titres. Maintenant, il y a toute cette demande refoulée de liquidité des jetons de type titre financier. »

Polymath dévoile son projet

Polymath lancera la prochaine génération de jeton de type instrument financier. La plateforme Polymath pourrait permettre à des milliards de dollars de titres financiers de migrer sans effort vers la Blockchain.

à lire aussi :  Un partenariat sud-coréen entame la formation de 42 professionnels de la Blockchain

La notoriété sans précédent du réseau de 50 000 utilisateurs lui permet de surpasser son concurrent Telegram. C’est la plus grande communauté de jetons de type valeur mobilière au monde.

Par ailleurs, nombreux sont les grands noms qui soutiennent l’entreprise et son projet relatif aux jetons de type titre financier. Parmi les membres du conseil d’administration de Polymath figurent Erik Voorhees, Antonio Di Lorio et Patrick Byrne.

La société fournit la technologie nécessaire aux émetteurs de jetons numériques de type valeur mobilière par le biais de son protocole ST20. La plateforme n’a nul besoin d’une approbation pour le lancement d’un jeton de type titre financier.

Polymath est « l’Ethereum des jetons de type valeur mobilière » a souligné Koverko. Des milliards de dollars de titres financiers pourront être transférés vers la Blockchain grâce à la plateforme de l’entreprise.

Il serait intéressant de voir les tenants et aboutissants d’un tel projet, suggérant une utilisation croissante des jetons de type instrument financier.

Que pensez-vous des déclarations du PDG de Polymath selon lesquelles les jetons de type valeur mobilière constituent les prochaines grandes innovations ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X