Le vendeur de drogue Christopher Bania ne reverra plus ses bitcoins

Le vendeur de drogue Christopher Bania ne reverra plus ses bitcoins

Actualités
30 octobre 2019 par Victor

Bien que sa peine n’ait pas encore été prononcée, ce dont on peut en être sûr, c’est que Christopher Bania ne pourra plus récupérer ses avoirs confisqués lors de son arrestation. Il s’agit de près de 17 bitcoins, soit d’une valeur d’environ 150 000 dollars.

Un seul chef d’accusation pourrait être retenu

En guise de rappel, la patrouille frontalière américaine avait ouvert une enquête sur les transactions financières de Christopher Bania après avoir intercepté deux colis contenant de la MDMA en provenance de la Belgique.

Lors des investigations, les enquêteurs ont pu révéler que Bania utilisait une série de chaînes de distribution sur un réseau invisible pour acheminer ses produits.

Porté à la connaissance du tribunal du Wisconsin, l’homme fut arrêté et accusé pour blanchiment d’argent, d’importation de substances contrôlées et de détention de drogue.

Alors qu’il a contesté toute implication dans la provenance de drogue à son domicile, il aurait tout de même avoué en avoir distribué.

Le 19 octobre dernier, le tribunal a rendu une ordonnance stipulant que Bania devrait renoncer aux 16,91880054 bitcoins saisis sur son compte, ainsi qu’aux autres crypto-monnaies et pas moins de 50 000 dollars en argent liquide découverts à son domicile lors de son arrestation.

Par ailleurs, le tribunal du Wisconsin possède tous les droits pour condamner Bania pour possession de substances contrôlées dans l’intention de les distribuer, un crime passible d’une peine maximale de 20 ans de prison.

Les observateurs devraient toutefois patienter jusqu’au 9 décembre pour connaître la sentence définitive du tribunal.

La vente de drogue sur le net prolifère aux États-Unis

Pas plus tard qu’au mois d’août, un couple californien avait également plaidé coupable devant la Justice pour les mêmes chefs d’inculpation, cette fois-ci avec des BTC et des BCH. Les négociations s’effectuaient par mail et sur le site de marché noir Dream Market.

à lire aussi :  Rapport : les ICO reviennent en force après la reprise du Bitcoin

Et plus tôt au mois de Juillet, un homme venant de Floride à la tête d’un réseau gigantesque de distribution d’opioïdes sur internet a avoué ses crimes, notamment le blanchiment d’argent par le biais des portefeuilles BTC.

Que pensez-vous de la recrudescence de ces pratiques ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X