Le nom « Blockchain » comme argument marketing

Le nom « Blockchain » comme argument marketing

Actualités
3 janvier 2019 par Victor

Durant 2017 et 2018, la technologie « Blockchain » a fait l’objet d’une campagne internationale par de nombreuses sociétés afin d’attirer les consommateurs. Si cet engouement profite à la démocratisation de la nouvelle technologie, ce n’est pas exclusivement profitable pour la société de consommation. Récemment, le gouvernement chinois a enquêté sur l’effectivité de ces implémentations dans les sociétés boursières en Chine, et contrairement à ce qu’on l’aurait espéré, près de la moitié de ces entreprises arborent ce nom pour des raisons purement publicitaires.

Les sociétés cotées en bourse profitent de la vague

En Chine, les nouvelles technologies passent rarement inaperçues. La crypto-monnaie et la Blockchain ont connu un franc succès auprès de la la population locale depuis quelques années et cela grâce à une adhésion rapide massive des entreprises et des utilisateurs.

Cependant, les chiffres enregistrés concernant la réelle adoption de la Blockchain par les sociétés cotées en bourse semblent s’obscurcir suite à une enquête menée par le gouvernement.

La raison pour laquelle le gouvernement s’est penché sur cette question ressort de l’inflation imposée par les sociétés qui se vantent d’avoir implémenté le système DLT. Au final, sur 80 entreprises, 23 ont été examinées et la moitié d’entre elles ne présentaient aucune application réelle de la Blockchain dans leur politique d’entreprise.

Une tromperie efficace et dévastatrice

Les magouilles en matière de Blockchain et de crypto-monnaies sont nombreuses. Étant donné que la situation réglementaire et légale de ces technologies est encore dans le flou, les arnaqueurs en tirent profit.

Dans cette perspective, l’usage de la Blockchain comme vitrine commerciale constitue également une tromperie d’un autre niveau représentant un malus à l’image de la technologie, toujours en quête de reconnaissance.

à lire aussi :  Jordan Peterson transfert son contenu Youtube vers BitTube pour contourner les censures

Cette enquête menée par le gouvernement risque ainsi de décrédibiliser la Blockchain. Ces 23 entreprises ont mentionné des procédures de recherches et d’informations, mais les autorités ont finalement conclu qu’il ne s’agissait que d’un usage marketing pour faire connaître sa marque.

Que pensez-vous de cette enquête du gouvernement chinois sur les Blockchain ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X