La Haute Cour du Zimbabwe lève l’interdiction des crypto-monnaies

La Haute Cour du Zimbabwe lève l’interdiction des crypto-monnaies

Actualités
1 juin 2018 par Clémentine

La Haute Cour du Zimbabwe a levé l’interdiction des crypto-monnaies en Afrique australe. La Reserve Bank of Zimbabwe (RBZ) a instauré cette restriction interdisant aux banques et autres institutions financières toute relation avec les monnaies virtuelles. Toutefois, la RBZ ne s’est pas présentée au procès intenté par Golix, la plus grande bourse de crypto-monnaie du Zimbabwe.

La Haute Cour du Zimbabwe conteste l’interdiction émise par la RBZ

La Reserve Bank of Zimbabwe a émis une directive à toutes les institutions financières du pays, le 12 mai 2018. Elles sont tenues d’arrêter toute activité liée aux transactions de crypto-monnaies et fermer tous les comptes liés à l’industrie des monnaies virtuelles, dans les 60 jours qui ont suivi l’annonce. Tous les services d’échanges de crypto-monnaies du pays ont par la suite reçu l’ordre de fermer leurs services.

Plusieurs médias grand public locaux et des individus sur les médias sociaux ont rapporté la nouvelle selon laquelle la Haute Cour du Zimbabwe levait l’interdiction de la RBZ contre les activités liées aux crypto-monnaies. Golix, une plateforme de monnaies numériques basée dans le pays, a souligné que la RBZ n’avait aucun droit d’imposer une telle restriction. Seul le parlement du Zimbabwe peut émettre une interdiction financière.

Victoire du marché des crypto-monnaies

La Haute Cour a rendu son jugement par défaut et contre toute attente, la RBZ ne s’est pas présentée au procès pour se défendre. Par conséquent, Golix et les autres crypto-bourses du pays sont désormais libres de reprendre leurs opérations. Aussi, les sociétés traitant les monnaies virtuelles peuvent maintenir leurs comptes bancaires.

à lire aussi :  Polémique : les crypto-monnaies ne sont plus les bienvenues à Chaoyang en Chine

Fadzayi Mahere, membre de l’équipe juridique et avocat constitutionnel, a annoncé la victoire de Golix et sur Twitter en affirmant :

La Haute Cour a levé l’interdiction des crypto-monnaies de la RBZ. La justice administrative est bien vivante dans cette juridiction. L’article 68 de la Constitution est notre meilleur allié.

Cette victoire renforce la confiance des zimbabwéens envers l’industrie des crypto-monnaies. L’intérêt grandissant de la population pour les monnaies virtuelles sollicite la réglementation du marché. En parallèle, la pénurie de la monnaie fiduciaire et la perte de confiance envers le système bancaire traditionnel font des crypto-monnaies une alternative fiable, qui a pour vocation de combler les obligations financières internationales manquantes. La victoire du tribunal du Zimbabwe réjouit l’industrie mondiale des crypto-monnaies.

Que pensez-vous de la levée de l’interdiction de la RBZ par la Haute Cour du Zimbabwe ? D’autres pays vont-ils suivre l’exemple du Zimbabwe ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X