La crypto-bourse Upbit a été enquêtée par les autorités sud-coréennes

La crypto-bourse Upbit a été enquêtée par les autorités sud-coréennes

Actualités
14 mai 2018 par Océane

Upbit, l’une des plus grandes bourses de crypto-monnaies au monde a été assignée en justice par des procureurs sud-coréens, à Séoul, le 11 mai. Selon les autorités locales, la crypto-bourse aurait illégalement transféré des fonds clients vers le compte de ses dirigeants.

Une suspicion de fraude

Un responsable du bureau des procureurs a affirmé qu’une fouille programmée et tenue au secret a été entamée dans les locaux de Upbit, jeudi et vendredi dernier.

La crypto-bourse a déclaré : « Upbit fait actuellement l’objet d’une enquête par les procureurs et coopère efficacement, » tout affirmant que « les services tels que les transactions et les retraits n’étaient pas affectés par l’enquête en cours et que parallèlement, les actifs des clients ne courraient aucun risque. »  

Au cours des dernières 48 heures, la plateforme de crypto-monnaies a opéré environ 1,6 milliards de dollars américains de transaction en monnaies numériques, soit le quatrième le plus important au monde, parmi tous les sites payants, selon les données de Coinmarketcap.com.

La Corée du Sud contre les crypto-monnaies et les ICO

La Corée du Sud a s’est tout simplement écartée du marché tant convoité des crypto-monnaies, afin de – disent-ils – prévenir toute forme de spéculation excessive et les activités illégales telles que le blanchiment d’argent au sein du cadre d’une campagne, dirigée par les gouvernements mondiaux.

Au cours des derniers mois, les autorités coréennes ont poursuivi plusieurs sites internet de crypto-monnaies, les Initial Coin Offering (ICO) ont été interdites, ainsi que la pratique des opérations domestiques par les mineurs, les étrangers et les institutions financières.

à lire aussi :  Les plateformes de trading centralisées falsifiraient leurs volumes de transactions face aux crypto-bourses décentralisées

Avant la répression, la Corée du Sud a été considérée comme étant la capitale mondiale de l’exploitation minière des crypto-monnaies. Le volume des échanges locaux a fortement augmenté la fin de l’année dernière. Ainsi, le Bitcoin et les altcoins ont atteint de fortes primes dans le pays par rapport aux marchés internationaux. La chute de la monnaie numérique dans l’ensemble, a toutefois alarmé plusieurs fonctionnaires locaux, et notamment le Premier Ministre Lee Nak-yon, qui lui est convaincu que les monnaies virtuelles pourraient corrompre les jeunes du pays, et ce, malgré le renforcement des restrictions.

Que pensez-vous de la poursuite en justice d’Upbit par les autorités sud-coréennes ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X